The R&A - Working for Golf
Bunkers
Procédures pour les Comités
Aller à la Section
C-1
C-2
C-3
C-4
Explorer plus

Section 8B
Section 8D
8C
Bunkers
C-1
Clarifying Edge of Bunker

Purpose. When it may be difficult to determine the edge of a bunker due to wear or when bunkers blend into areas of sand that are in the general area, the Committee may need to define the edge of the bunker.

No specific Model Local Rules are included in this section given the variety of options available, but some examples are provided below:

  • The edge of the bunker to the left of [specify hole number] is defined by the outside edge of the [insert colour] stakes. The stakes are movable obstructions and are inside the bunker.
  • The edge of the bunker to the right of [specify hole number] is defined by the [identify colour] line painted in the sand,
  • Any areas of sand that have been raked are considered to be a part of a bunker.

See Sections 2D and 5B(3) for more information on bunkers.

C-2
Changing Status of Areas of Sand

Purpose. The definition of "bunker" specifies that a bunker is a "specially prepared area of sand". However, if a Committee wants to define a prepared area of sand as part of the general area or define a non-prepared area of sand as a bunker, it may do so by Local Rule.

Model Local Rule C-2.1

Defining a prepared area of sand as part of the general area:

"The prepared area[s] of sand [detail holes or locations] are part of the general area and not bunkers."

Model Local Rule C-2.2

Defining a non-prepared area of sand as a bunker:

"The area[s] of sand [detail holes or locations] are bunkers and not part of the general area."

C-3
Clarifying Status of Material Similar to Sand

Purpose. Bunkers on a course sometimes contain materials similar to sand, such as crushed shells or lava dust. Such materials are treated as sand when applying Rule 12. (See the definition of "bunker").

For consistency, the Committee can choose to treat such materials as sand everywhere else on the course as well.

Model Local Rule C-3

"The [identify material such as crushed shell or lava dust] used to fill bunkers is treated as sand both when in a bunker and everywhere else on the course. This means that these materials are not loose impediments. A player must not improve the conditions affecting the stroke by removing these materials, except when they are on the putting green (see Rule 13.1c(1))."

C-4
Declaring Practice Bunkers to Be Part of General Area

Purpose. When a course has bunkers within the boundaries of the course that are used for practising, they do not lose their status as bunkers by default. However, the condition of practice bunkers may be very poor as players frequently do not rake them. If the Committee wishes to provide relief for players, the bunker should be declared to be ground under repair and a part of the general area, which will allow players to take free relief outside the bunker.

Model Local Rule C-4

"The practice bunker located [insert details of where the bunker is located] is ground under repair and is part of the general area. Free relief is available under Rule 16.1b."

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens