The R&A - Working for Golf
Abnormal Course Conditions and Integral Objects
Procédures pour les Comités
Aller à la Section
F-1
F-2
F-3
F-4
F-5
F-6
F-7
F-8
F-9
F-10
F-11
F-12
F-13
F-14
F-15
F-16
F-17
F-18
F-19
F-20
F-21
F-22
F-23
Explorer plus

Section 8E
Section 8G
8F
Abnormal Course Conditions and Integral Objects
F-1
Defining Abnormal Course Conditions and Integral Objects

Purpose. There are many ways in which a Committee can define abnormal course conditions and integral objects on the course and so it is not appropriate or possible to provide a complete list of Model Local Rules that can be used for this purpose.

The key is to be clear and specific when defining abnormal course conditions and integral objects in the Local Rules.

The Committee has the scope to adopt Local Rules for the following purposes without the need for them to fit with the Model Local Rules detailed in Section 2:

  • Clarifying the status of objects that may be obstructions.
  • Declaring any artificial object to be an integral object (and not an obstruction).
  • Declaring artificial surfaces and edges of roads to be integral objects.
  • Declaring roads and paths that don't have artificial surfaces and edges to be obstructions if they could unfairly affect play.
  • Defining temporary obstructions on the course or next to the course as movable, immovable or temporary immovable obstructions.

No specific Model Local Rules are included in this section given the variety of options available, but some examples are provided below:

  • Ground under repair is defined by any area encircled by a white line [or insert other colour or description as appropriate].
  • Ground under repair includes exposed rocks in areas cut to fairway height or less [or within a stated distance of the fairway, such as two club-lengths].
  • Areas in bunkers where sand has been removed by the movement of water resulting in deep furrows through the sand are ground under repair.
  • Mats that are secured and plastic cable ramps that are covering cables are immovable obstructions.
  • Protective fences around greens are immovable obstructions.
  • The rails on split rail fences are [movable or immovable] obstructions.
  • Retaining artificial walls and pilings when located in penalty areas are integral objects.
  • Wires and other objects [closely] attached to trees are integral objects.
  • All gates that are for the purpose of getting through boundary walls and fences [or specify the hole(s) on which this applies] are integral objects.

See Sections 2F and 5B(4) for more information on abnormal course conditions .

See Sections 2H and 5B(4) for more information on integral objects.

F-2
Limited Relief for Embedded Ball

Purpose. Rule 16.3 normally allows relief whenever a ball is embedded anywhere in the general area (other than in sand in areas that are not cut to fairway height or less).

But a Committee may choose:

  • To allow relief only when a ball is embedded in a part of the general area cut to fairway height or less.
  • Not to allow free relief for a ball embedded in the wall or lip of a bunker (such as a stacked turf or soil face).

Model Local Rule F-2.1

"Rule 16.3 is modified in this way:

Free relief is allowed only when a ball is embedded in part of the general area that is cut to fairway height or less.

[Stacked turf faces above bunkers are not cut to fairway height or less for the purpose of this Rule.]

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

Model Local Rule F-2.2

"Rule 16 .3 is modified in this way:

Free relief is not allowed when a ball is embedded in [stacked turf faces] [soil faces] above bunkers.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-3
Ground Under Repair Treated as Part of Nearby Obstruction

Purpose. Ground under repair may be located right next to an immovable obstruction. For example, when a flower bed that the Committee has declared to be ground under repair is surrounded by an artificially-surfaced cart path or when cart traffic causes damage next to a cart path.

This can lead to complicated relief situations. After taking relief from one condition, a player may find that there is now interference by the other condition; and after taking relief from that other condition, the player may find that the first condition once again interferes.

To allow the player to take relief in one step, the Committee can choose to treat both conditions as a single abnormal course condition. When this is done, the areas of ground under repair should either be connected to the immovable obstruction by white lines or should be defined in some other clear way.

This Model Local Rule gives examples of how to address situations of this type:

Model Local Rule F-3.1

When white lines are used to mark the ground under repair:

"White-lined areas of ground under repair and the [artificially surfaced road or path or other identified obstruction] they tie into are treated as a single abnormal course condition when taking relief under Rule 16.1."

Model Local Rule F-3.2

When white lines are not used to mark the ground under repair:

"Where areas of damaged ground are right next to [artificially surfaced road or path or other identified obstruction] they are treated as a single abnormal course condition when taking relief under Rule 16.1."

Model Local Rule F-3.3

For decorative planted areas such as flower beds surrounded by an immovable obstruction such as a cart path:

"[Describe area, such as decorative planted areas] that are surrounded by an artificially surfaced road or path (including everything growing within that area) and the road or path are treated as a single abnormal course condition when taking relief under Rule 16.1."

F-4
Extensive Damage Due to Heavy Rain and Traffic

Purpose. When heavy rain has resulted in many areas of unusual damage to the course (such as deep ruts caused by vehicles or deep footprints caused by spectators), and it is not feasible to define them with stakes or lines, the Committee has the authority to declare such unusual damage to be ground under repair.

Model Local Rule F-4

"Ground under repair may include areas of unusual damage, including areas where spectators or other traffic have combined with wet conditions to alter the ground surface materially, but only when so declared by an authorized referee or member of the Committee.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-5
Immovable Obstructions Close to Putting Greens

Purpose. When a ball lies anywhere other than on the putting green, an immovable obstruction on the player's line of play is not, of itself, interference under Rule 16.1. Free relief is normally not allowed.

But if the aprons or fringes of putting greens are cut short enough that putting from off the green is likely to be a common choice of stroke, immovable obstructions that are close to the putting green may interfere with such strokes.

In that case, the Committee can choose to give an extra relief option under Rule 16.1 when a player's ball lies in the general area or on the putting green and an immovable obstruction close to the putting green is on the player's line of play.

The Committee may limit such relief to certain situations, such as only for particular holes or obstructions, or only when the ball and the obstruction are in part of the general area cut to fairway height or less.

[Clarification: Immovable Obstruction Is Not Required to Be in General Area

In relation to the location of the immovable obstruction, the term “within two club-lengths of the putting green” includes an immovable obstruction that is on the putting green. (Clarification added 12/2018) ]

Model Local Rule F-5

"Relief from interference by an immovable obstruction may be taken under Rule 16.1.

The player also has these extra options to take relief when such immovable obstructions are close to the putting green and on the line of play:

Ball in General Area. The player may take relief under Rule 16.1b if an immovable obstruction is:

  • On the line of play, and is:
    • Within two club-lengths of the putting green, and
    • Within two club-lengths of the ball.

Exception - No Relief If Line of Play Clearly Unreasonable. There is no relief under this Local Rule if the player chooses a line of play that is clearly unreasonable.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-6
Prohibiting Relief from Abnormal Course Condition When Only Stance Interference Exists

Purpose. A Committee may wish to deny relief for interference to the player's stance from some conditions such as animal holes, as interference to the stance does not significantly affect the stroke or if relief for interference to the stance could result in repeatedly taking relief from nearby similar conditions.

Model Local Rule F-6

"Rule 16.1 is modified in this way:

Interference does not exist if [insert condition from which relief is restricted] only interferes with the player's stance.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-7
Relief from Seams of Cut Turf

Purpose. A portion of the course that has been repaired with cut turf is often marked as ground under repair until it is stable enough for play.

But when the area of turf itself no longer needs to be marked as ground under repair, the Committee may still choose to allow relief when:

  • A ball lies in one of the cut turf seams (also known as sod seams).
  • A seam interferes with the player's area of intended swing .

When such seams only interfere with the player's stance, there is no need to allow relief.

Model Local Rule F-7

"If a player's ball lies in or touches a seam of cut turf or a seam interferes with the player's area of intended swing:

(a) Ball in General Area. The player may take relief under Rule 16.1b.

(b) Ball on Putting Green. The player may take relief under Rule 16.1d.

But interference does not exist if the seam only interferes with the player's stance.

All seams within the area of cut turf are treated as the same seam in taking relief. This means that if a player has interference from any seam after dropping the ball, the player must proceed as required under Rule 14.3c(2) even when the ball is still within one club-length of the reference point.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-8
Relief from Cracks in Ground

Purpose. In hot and dry conditions, the fairways of a course may suffer due to cracks in the ground. The lie of a ball could be seriously affected if it comes to rest in such a crack, but a player's stance may not be hindered by the condition, in which case a Local Rule that gives relief for the lie of ball and area of intended swing only is recommended.

Model Local Rule F-8

"Cracks in the ground in parts of the general area cut to fairway height or less are ground under repair. The player may take relief under Rule 16.1b.

[But interference does not exist if the crack only interferes with the player's stance.]"

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-9
Relief from Tree Roots in Fairway

Purpose. In the unusual situation where exposed tree roots are found in the fairway, it may be unfair not to allow the player to take relief from the roots. The Committee can choose to treat such tree roots in the fairway as ground under repair from which free relief is allowed under Rule 16.1b.

In some circumstances where exposed tree roots are also found in short rough close to the fairway, the Committee can also choose to treat such tree roots within a specified distance from the edge of the fairway, (for example four club-lengths or in the first cut of rough) as ground under repair from which free relief is allowed under Rule 16.1b.

In doing so, the Committee can choose to limit relief to interference with the lie of ball and the area of intended swing.

Model Local Rule F-9.1

"If a player's ball is at rest in a portion of the general area cut to fairway height or less and there is interference from exposed tree roots that are in a part of the general area cut to fairway height or less, the tree roots are treated as ground under repair. The player may take free relief under Rule 16.1b.

[But interference does not exist if the tree roots only interfere with the player's stance.]

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

Model Local Rule F-9.2

"If a player's ball is in the general area and there is interference from exposed tree roots that are in a part of the general area cut to fairway height or less [or in the rough within specify number of club-lengths of the edge of the ground cut to fairway height or less] [or in the first cut of the rough], the tree roots are treated as ground under repair. The player may take free relief under Rule 16.1b.

[But interference does not exist if the tree roots only interfere with the player's stance.]

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-10
Damage by Animals

Purpose. There may be times when animals cause damage to the course that is so widespread that it is not practical to mark all the damaged areas as ground under repair. Also, some types of animal damage may not be covered by Rule 16.1.

These Model Local Rules show how the Committee can choose to address these issues.

If animals, including insects, create damage on a course, the Committee can choose to treat such damage as ground under repair from which relief is allowed under Rule 16.1. This is done by defining the areas or the condition rather than attempting to mark all the areas of damage.

A Committee can choose to limit relief only for damage that interferes with the lie of the ball or the area of intended swing.

Model Local Rule F-10

"In the general area, areas of damage caused by [type of animal] are treated as ground under repair from which relief is allowed under Rule 16.1b.

[But interference does not exist if the damage only interferes with the player's stance.]

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-11
Ant Hills

Purpose. Ant hills are loose impediments and may be removed under Rule 15.1. They are not animal holes from which free relief is allowed under Rule 16.1.

But there are situations when ant hills are difficult or impossible to remove (such as when large, hard or conical in shape). In that case, the Committee can adopt a Local Rule giving the player an option to treat such ant hills as ground under repair.

It is not necessary to adopt such a Local Rule for fire ants as fire ants are considered a dangerous animal condition and free relief is available under Rule 16.2.

Model Local Rule F-11

"Large or hard ant hills on the course are, at the player's option, loose impediments that may be removed under Rule 15.1 or ground under repair from which relief is allowed under Rule 16.1.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-12
Animal Dung

Purpose. The dung of a bird or other animal is a loose impediment that may be removed under Rule 15.1.

But if there is concern with the effect of dung on fair play, the Committee can give players the option of treating dung as ground under repair from which relief is allowed under Rule 16.1.

If treating the dung as ground under repair will not necessarily give full relief when a ball is on the putting green, a Committee can also allow players to use a greens switch/whip or similar maintenance equipment to remove the dung from the line of play without penalty, even if doing so improves the line of play or other conditions affecting the stroke.

Model Local Rule F-12

"At the player's option, dung from [specify dung from which relief would be given, e.g. goose dung, dog dung] may be treated either as:

  • A loose impediment that may be removed under Rule 15.1, or
  • Ground under repair from which relief is allowed under Rule 16.1.

[If dung is found on the putting green, the player may also use the greens switch/whip located by the putting greens to remove the dung from the line of play. If doing so improves the line of play or other conditions affecting the stroke, there is no penalty under Rule 8.1a.]

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-13
Animal Hoof Damage

Purpose. The hoofs of animals such as deer or elk can cause damage on the course. A Committee may wish to allow players to take relief from this damage as ground under repair without having to mark all such areas.

Since damage caused by animals may be repaired on the putting green the Committee can declare such damage as ground under repair or allow players to repair it.

Model Local Rule F-13

"Damage that is clearly identifiable as having been caused by animal hoofs is ground under repair from which free relief is allowed under Rule 16.1.

[But on the putting green, Rule 16.1 does not apply as such damage may be repaired under Rule 13.1.]

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-14
Accumulations of Loose Impediments

Purpose. At certain times of the year, piles of loose impediments such as leaves, seeds or acorns may make it difficult for a player to find or play his or her ball. A Committee can choose to treat such piles of loose impediments in the general area or in a bunker as ground under repair from which free relief is allowed under Rule 16.1.

This Local Rule may not be used for penalty areas as relief is not available for abnormal course conditions in penalty areas.

The Local Rule should be limited to the hole(s) where problems are created by such loose impediments and should be withdrawn as soon as conditions allow.

Model Local Rule F-14

"During play of the [specify hole number], any ground with temporary accumulations of [identify types of loose impediments] in the general area or in a bunker is treated as ground under repair from which free relief is allowed under Rule 16.1.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-15
Mushrooms on Putting Green

Purpose. If mushrooms growing on the putting green may interfere with fair play, the Committee can treat them as ground under repair so that a player may take free relief under Rule 16.1d.

Model Local Rule F-15

"Mushrooms that are attached on the putting green are ground under repair from which free relief is allowed under Rule 16.1d.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-16
Bunker Filled with Temporary Water

Purpose. If a bunker is flooded, free relief under Rule 16.1c may not be sufficient to allow for fair play. A Committee can choose to treat that bunker as ground under repair in the general area from which free relief is allowed outside the bunker.

The Committee should only use this Local Rule on a case-by-case basis and is not authorized to make a Local Rule providing generally that all flooded bunkers are ground under repair.

Model Local Rule F-16

"The flooded bunker on [insert location of bunker; for example, left of 5th green] is ground under repair in the general area. It is not treated as a bunker during the round.

If the player's ball lies in or touches this ground under repair or the ground under repair interferes with the player's stance or area of intended swing, the player may take free relief under Rule 16.1b .

All other bunkers on the course, whether they contain temporary water or not, are still bunkers for all purposes under the Rules.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-17
All Roads and Paths Treated as Obstructions

Purpose. Where roads or paths that are not artificially surfaced may interfere with fair play, the Committee can choose to designate such roads as immovable obstructions from which free relief is allowed under Rule 16.1.

Model Local Rule F-17

“All roads and paths on the course [or identify particular types or locations], even if not artificially-surfaced, are treated as immovable obstructions from which free relief is allowed under Rule 16.1.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a.

F-18
Treating Movable Objects to Be Immovable

Purpose. The Committee can choose to treat certain movable objects on the course, such as all stakes (other than boundary stakes), bins and direction poles, to be immovable so as to discourage players from moving them.

The implications of this Local Rule should be fully considered by the Committee in advance as it may result in players breaching Rule 8.1 by moving an obstruction that is treated as immovable.

Model Local Rule F-18

"All stakes [or identify the movable obstructions that are to be considered immovable] on the course are treated as immovable obstructions from which free relief is allowed under Rule 16.1. Relief is not allowed to be taken under Rule 15.2.

Penalty for Breach of Local Rule: General Penalty."

F-19
Edging Grooves Near Putting Greens

Purpose. Edging grooves are sometimes cut on the apron or fringe of the putting green to keep grasses from creeping onto the putting green. Because it can be difficult to play a ball from such grooves, a Committee can choose to treat them as ground under repair from which free relief is allowed under Rule 16.1.

Relief should be allowed only for interference with the lie of the ball or the area of intended swing.

Model Local Rule F-19

"The edging grooves around the aprons or fringes of putting greens are ground under repair. If a player's ball lies in or touches a groove or a groove interferes with the area of intended swing:

(a) Ball in General Area. The player may take free relief under Rule 16.1b.

(b) Ball on the Putting Green. The player may take free relief under Rule 16.1d.

But interference does not exist if the edging groove only interferes with the player's stance.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-20
Concrete Drainage Channels

Purpose. Narrow concrete drainage channels are sometimes found on courses where flooding is common. This can create issues for play because:

  • These channels are penalty areas as defined in the Rules.
  • But they often run next to cart paths and are more like immovable obstructions than penalty areas.

The Committee can choose to treat these drainage channels as immovable obstructions in the general area rather than as penalty areas.

See Model Local Rule B-4 for when an open water course can be defined to be part of the general area.

Model Local Rule F-20

"Drainage channels that are made of artificial materials and run next to cart paths are treated as immovable obstructions in the general area and are part of the cart path. A player may take free relief under Rule 16.1b.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-21
Painted Lines or Dots

Purpose. If the Committee puts paint lines or dots down on the putting green or in a part of the general area cut to fairway height or less (for example, for distance markings), it may treat those areas as abnormal course conditions from which free relief is available under Rule 16.1.

When such paint lines or dots only interfere with the player's stance, there is no need to allow relief.

Alternatively, the Committee can choose to clarify that there is no relief available from such paint lines or dots.

Model Local Rule F-21.1

"Painted lines or dots on the putting green or in a part of the general area cut to fairway height or less are to be treated as ground under repair from which relief is allowed under Rule 16.1.

But interference does not exist if painted lines or dots only interfere with the player's stance.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

Model Local Rule F-21.2

"Relief is not allowed from painted lines or dots [describe area, for example, in areas where the grass is not cut to fairway height or less].

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-22
Temporary Lines and Cables

Purpose. Temporary lines and cables are often placed on the course to provide power and communications for a competition. These cables may be on the surface of the ground or above or below the ground. Such lines and cables are not normally there and are not part of the challenge of playing the course, so the Committee may choose to provide extra relief when they interfere with play.

Model Local Rule F-22

"Temporary lines and cables for power and communications (and mats covering or poles supporting them) are obstructions:

1. If they are readily movable, they are movable obstructions and a player may remove them without penalty under Rule 15.2.

2. Otherwise they are immovable obstructions from which the player may take relief as follows:

(a) Ball in General Area or in Bunker. The player may take relief under Rule 16.1.

(b) Ball in Penalty Area. Rule 16.1b is modified to allow the player the extra option to take free relief from interference by these immovable obstructions in a penalty area by dropping a ball and playing it from this relief area:

  • Reference Point: The nearest point of complete relief in the penalty area.
  • Size of Relief Area Measured from Reference Point: One club-length, but with these limits:
  • Limits on Location of Relief Area:
    • Must be in the penalty area in which the ball came to rest,
    • Must not be nearer the hole than the reference point, and
    • There must be complete relief from all interference by the immovable obstruction.

3.If a player's ball hits a temporary elevated line or cable, the stroke does not count. The player must play a ball without penalty from where the previous stroke was made (see Rule 14 .6 for what to do).

4.Grass-covered trenches for temporary lines or cables in the general area are ground under repair, even if not marked. The player may take free relief under Rule 16.1.

But there are two exceptions:

  • Exception 1 - Ball Strikes Elevated Section: If a ball hits an elevated junction section of cable rising from the ground, the stroke counts, and the ball must be played as it lies.
  • Exception 2 - Ball Strikes Wires Supporting Temporary Immovable Obstruction: Guy wires supporting a temporary immovable obstruction (TIO) are part of the TIO and are not covered by this Local Rule, unless the Committee states that the guy wires are to be treated as temporary elevated lines or cables under this Local Rule.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

F-23
Temporary Immovable Obstructions

Purpose. When obstructions are temporarily placed on or next to the course, the Committee should specify whether they are movable obstructions (see Rule 15), immovable obstructions (see Rule 16) or temporary immovable obstructions ("TIOs").

TIOs (such as a grandstand or a tent) are not normally present and are not considered to be part of the challenge of playing the course. Because of their temporary nature, this Local Rule provides an additional relief option that is not allowed from immovable obstructions, although the player can still choose to treat the TIO as if it were an immovable obstruction and use the relief procedures available in Rule 16.

The additional relief provided by this Local Rule includes the ability for a player to take relief when the TIO is located on the straight line between his or her ball and the hole (known as "line of sight relief") by moving sideways, keeping the same distance from the hole, so that the TIO is no longer between the player's ball and the hole (also known as moving along the "equidistant arc").

When a player takes relief from a TIO, whether under this Local Rule or the relief procedures in Rule 16, the player is guaranteed complete relief from physical interference. But only when relief is taken using the additional relief option under this Local Rule will the player be guaranteed complete relief from the TIO being on his or her line of sight.

Model Local Rule F-23.

"Definition of TIO: A temporary immovable obstruction (TIO) is a structure that is temporarily added on or next to the course, usually for a particular competition, and is fixed or not readily movable .

Examples of TIOs are temporary tents, scoreboards, grandstands, television towers and toilets.

TIOs include any supporting guy wires connected to them, except when the Committee decides the supporting guy wires are to be treated as immovable obstructions.

The outermost edge of the TIO is used in determining whether a ball is under the TIO or whether the TIO is on the player's line of sight between the ball and the hole.

Lines or stakes may be used to define the edges of a TIO or to connect multiple TIOs into a single, larger TIO.

A TIO is different from an immovable obstruction and this Local Rule provides additional relief from interference by a TIO. This means that the player can choose to take relief by using either:

  • The procedure for taking relief from an abnormal course condition in Rule 16 as if the TIO were an immovable obstruction (this relief is also available when the ball lies in a penalty area or when the TIO is out of bounds), or
  • The additional relief option available under this Local Rule.

a. When Relief Is Allowed

Relief from a TIO is normally allowed when there is physical interference or line of sight interference from the TIO.

Interference under this Local Rule means that the player has:

  • Physical interference,
  • Line of sight interference, or
  • Both physical and line of sight interference.

(1) Meaning of Physical Interference by Temporary Immovable Obstruction. Physical interference exists when:

  • The player's ball touches or lies in or on a TIO, or
  • The TIO interferes with the player's area of intended stance or area of intended swing.

(2) Meaning of Line of Sight Interference by Temporary Immovable Obstruction. Line of sight interference exists when:

  • The player's ball touches or lies in, on or under a TIO, or
  • The TIO is on the player's line of sight to the hole (that is, the TIO is located on the straight line between the ball and the hole), or
  • The ball is within one club-length, measured on an equidistant arc from the hole, of a spot where the TIO would be on the player's direct line of sight to the hole (this one club-length wide area is commonly referred to as the "corridor").

(3) When No Relief Is Available Despite Having Interference. If the ball touches or is in or on the TIO, relief is always available.

But when the ball neither touches nor is in or on the TIO, there is no relief under this Local Rule if any of the following applies:

  • From either physical interference or line of sight interference:
    • There is no relief when playing the ball as it lies would clearly be unreasonable because of something other than the TIO (such as when the player is unable to make a stroke because of where the ball lies in a bush outside the TIO), and
    • There is no relief when interference exists only because the player chooses a club, type of stance or swing or direction of play that is clearly unreasonable under the circumstances; and
  • From line of sight interference:
    • There is no relief when it is clearly unreasonable for a player to play the ball far enough that the ball will reach the TIO, and
    • There is no relief when the player cannot show that there is a stroke that he or she could reasonably play that would both (a) have the TIO (including the corridor) on the line of that stroke, and (b) result in the ball finishing on a direct line to the hole.

b. Relief from Interference for Ball in General Area

If the player's ball is in the general area and there is interference by a TIO (including a TIO located out of bounds), the player may take free relief by dropping the original ball or another ball in and playing it from this relief area:

  • Reference Point: The nearest point of complete relief where both physical and line of sight interference no longer exist.
  • Size of Relief Area from Reference Point: The entire area within one club-length from the reference point, but with these limits:
  • Limits on Location of Relief Area:
    • Must be in the general area,
    • Must not be nearer the hole than the reference point, and
    • There must be complete relief from both physical and line of sight interference by the TIO.

If the player has physical interference from the TIO, instead of using this relief procedure he or she may choose to take relief using the procedure for taking relief from an abnormal course condition in Rule 16.1b, treating the TIO as if it were an immovable obstruction. The relief procedure under Rule 16.1b is also available when the ball lies in a penalty area or when the TIO is out of bounds. See Clause f of this Local Rule for how to take relief.

c. Relief from Interference for Ball in Bunker or Penalty Area.

If the player's ball is in a bunker or a penalty area and there is interference by a TIO (including a TIO located out of bounds), the player may take either free relief or penalty relief:

(1) Free Relief: Playing from Bunker or Penalty Area. The player may take free relief as provided in Clause b, except that the nearest point of complete relief where interference no longer exists, and the relief area must be in that bunker or penalty area.

If there is no such point in that bunker or penalty area where interference no longer exists, the player may still take this relief as provided above by using the point of maximum available relief in the bunker or the penalty area as the reference point.

(2) Penalty Relief: Playing from Outside Bunker or Penalty Area. For one penalty stroke, the player may drop the original ball or another ball in and play it from this relief area:

  • Reference Point: The nearest point of complete relief not nearer the hole where both physical and line of sight interference no longer exist that is outside that bunker or penalty area.
  • Size of Relief Area from Reference Point: The entire area one club-length from the reference point, but with these limits:
  • Limits on Location of Relief Area:
    • Any area of the course other than in that bunker or penalty area or on any putting green,
    • Must not be nearer the hole than the reference point, and
    • There must be complete relief from both physical and line of sight interference by the TIO.

If the player has physical interference from the TIO, instead of using this relief procedure he or she may choose to take relief using the procedure for taking relief from an abnormal course condition in Rule 16.1b, treating the TIO as if it were an immovable obstruction. The relief procedure under Rule 16.1b is also available when the ball lies in a penalty area or when the TIO is out of bounds. See Clause f of this Local Rule for how to take relief.

d. Relief When Ball in TIO Not Found

If the player's ball has not been found but is known or virtually certain to have come to rest in a TIO:

  • The player may take relief under this Local Rule by using the estimated point where the ball last crossed the edge of the TIO on the course as the spot of the ball for purposes of finding the nearest point of complete relief.
  • Once the player puts another ball in play to take relief in this way:
    • The original ball is no longer in play and must not be played.
    • This is true even if it is then found on the course before the end of the three-minute search time (see Rule 6.3b)

But if it is not known or virtually certain that the ball came to rest in the TIO, the player must play under penalty of stroke and distance (see Rule 18.2).

e. Committee Authority to Modify TIO Relief Procedures

When adopting this Local Rule, the Committee may modify the relief procedures in Clauses b and c in either or both of the following ways: 

(1) Optional or Mandatory Use of Dropping Zones. The Committee may permit or require a player to use a dropping zone as the relief area for taking relief under this Local Rule. When doing so, the Committee may add the dropping zone for relief from only physical interference or only line of sight interference or it may be used for relief from both types of interference.

(2) "Either Side" Relief Option. The Committee may permit the player the option to take relief on the other side of a TIO in addition to the relief options allowed under Clauses b and c of this Local Rule. But the Committee may provide that either side relief is not allowed if the player is taking relief using the procedures in Rule 16.1.

f. Player May Proceed Under Other Relief Rules

(1) Taking Relief by Using the Procedures in Rule 16.1 or this Local Rule. If a player has physical interference from the TIO as defined in Clause a, the player may either:

  • Choose to use the relief procedures in Rule 16.1 or
  • Use this Local Rule.
  • But may not take relief under one of these options and then take relief under the other.

If the player chooses to use the procedure for taking relief from an abnormal course condition in Rule 16.1, he or she must treat the TIO as if it is an immovable obstruction and take relief based on where the ball lies:

  • In the general area using the procedures in Rule 16.1b.
  • In a bunker using the procedures in Rule 16.1c.
  • In a penalty area using the procedures in Rule 16.1c as if the ball lies in a bunker.
  • On the putting green using the procedures in Rule 16.1d.

(2) Taking Relief under Rule 17, 18 or 19. This Local Rule does not prevent the player from taking relief under Rule 17, 18 or 19 rather than taking TIO relief under this Local Rule.

Penalty for Playing Ball from a Wrong Place in Breach of Local Rule: General Penalty Under Rule 14.7a."

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Obstruction

Tout objet artificiel, sauf les éléments partie intégrante et les éléments de limites.

Exemples d'obstructions :

  • Les routes et les chemins ayant une surface artificielle y compris leurs bordures artificielles.
  • Les bâtiments et les abris pour la pluie.
  • Les têtes d'arroseur, les drains et les boîtes d'irrigation ou les boîtiers de commande.
  • Les piquets, les murs, les barrières et les clôtures (mais pas quand ils sont des éléments de limites qui définissent ou indiquent la lisière du parcours).
  • Les voiturettes de golf, les tondeuses, les voitures et autres véhicules.
  • Les conteneurs à déchets, les panneaux indicateurs et les bancs.
  • L'équipement du joueur, les drapeaux et les râteaux.

Une obstruction est soit une obstruction amovible, soit une obstruction inamovible. Si une partie d'une obstruction inamovible (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Voir Procédures pour le Comité, Section 8 ; Règle locale type F-23 (Le Comité peut adopter une Règle locale définissant certaines obstructions comme des obstructions inamovibles temporaires pour lesquelles des procédures de dégagement spécifiques s'appliquent).

 

Interprétation Obstruction/1 - statut des points de peinture et des lignes de peinture

Bien que les objets artificiels soient des obstructions tant qu’ils ne sont pas des éléments de limites ou des éléments partie intégrante, les points et lignes de peinture ne sont pas des obstructions.

Parfois des points ou des lignes de peinture sont utilisées à des fins autres que le marquage du parcours (par Ex. en indiquant l’avant et l’arrière du green). De tels points et de telles lignes ne sont pas des conditions anormales du parcours à moins que le Comité ne les ait déclarés terrain en réparation (Voir procédures pour le Comité; Règle Locale Type F-21).

Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Elément partie intégrante

Un objet artificiel défini par le Comité comme faisant partie du challenge proposé en jouant le parcours et pour lequel un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Les éléments partie intégrante sont considérés comme inamovibles (voir Règle 8.1a). Mais si une partie d'un élément partie intégrante (comme un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Les objets artificiels définis par le Comité comme éléments partie intégrante ne sont ni des obstructions, ni des éléments de limites.

Elément partie intégrante

Un objet artificiel défini par le Comité comme faisant partie du challenge proposé en jouant le parcours et pour lequel un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Les éléments partie intégrante sont considérés comme inamovibles (voir Règle 8.1a). Mais si une partie d'un élément partie intégrante (comme un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Les objets artificiels définis par le Comité comme éléments partie intégrante ne sont ni des obstructions, ni des éléments de limites.

Elément partie intégrante

Un objet artificiel défini par le Comité comme faisant partie du challenge proposé en jouant le parcours et pour lequel un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Les éléments partie intégrante sont considérés comme inamovibles (voir Règle 8.1a). Mais si une partie d'un élément partie intégrante (comme un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Les objets artificiels définis par le Comité comme éléments partie intégrante ne sont ni des obstructions, ni des éléments de limites.

Enfoncée (balle)

Lorsque la balle d'un joueur est dans son propre impact créé à la suite du coup précédent et qu'une partie de la balle est au-dessous du niveau du sol.

Une balle n'a pas nécessairement à toucher la terre pour être enfoncée (par ex., de l'herbe et des détritus peuvent se trouver entre la balle et la terre).

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Enfoncée (balle)

Lorsque la balle d'un joueur est dans son propre impact créé à la suite du coup précédent et qu'une partie de la balle est au-dessous du niveau du sol.

Une balle n'a pas nécessairement à toucher la terre pour être enfoncée (par ex., de l'herbe et des détritus peuvent se trouver entre la balle et la terre).

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Obstruction

Tout objet artificiel, sauf les éléments partie intégrante et les éléments de limites.

Exemples d'obstructions :

  • Les routes et les chemins ayant une surface artificielle y compris leurs bordures artificielles.
  • Les bâtiments et les abris pour la pluie.
  • Les têtes d'arroseur, les drains et les boîtes d'irrigation ou les boîtiers de commande.
  • Les piquets, les murs, les barrières et les clôtures (mais pas quand ils sont des éléments de limites qui définissent ou indiquent la lisière du parcours).
  • Les voiturettes de golf, les tondeuses, les voitures et autres véhicules.
  • Les conteneurs à déchets, les panneaux indicateurs et les bancs.
  • L'équipement du joueur, les drapeaux et les râteaux.

Une obstruction est soit une obstruction amovible, soit une obstruction inamovible. Si une partie d'une obstruction inamovible (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Voir Procédures pour le Comité, Section 8 ; Règle locale type F-23 (Le Comité peut adopter une Règle locale définissant certaines obstructions comme des obstructions inamovibles temporaires pour lesquelles des procédures de dégagement spécifiques s'appliquent).

 

Interprétation Obstruction/1 - statut des points de peinture et des lignes de peinture

Bien que les objets artificiels soient des obstructions tant qu’ils ne sont pas des éléments de limites ou des éléments partie intégrante, les points et lignes de peinture ne sont pas des obstructions.

Parfois des points ou des lignes de peinture sont utilisées à des fins autres que le marquage du parcours (par Ex. en indiquant l’avant et l’arrière du green). De tels points et de telles lignes ne sont pas des conditions anormales du parcours à moins que le Comité ne les ait déclarés terrain en réparation (Voir procédures pour le Comité; Règle Locale Type F-21).

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Obstruction

Tout objet artificiel, sauf les éléments partie intégrante et les éléments de limites.

Exemples d'obstructions :

  • Les routes et les chemins ayant une surface artificielle y compris leurs bordures artificielles.
  • Les bâtiments et les abris pour la pluie.
  • Les têtes d'arroseur, les drains et les boîtes d'irrigation ou les boîtiers de commande.
  • Les piquets, les murs, les barrières et les clôtures (mais pas quand ils sont des éléments de limites qui définissent ou indiquent la lisière du parcours).
  • Les voiturettes de golf, les tondeuses, les voitures et autres véhicules.
  • Les conteneurs à déchets, les panneaux indicateurs et les bancs.
  • L'équipement du joueur, les drapeaux et les râteaux.

Une obstruction est soit une obstruction amovible, soit une obstruction inamovible. Si une partie d'une obstruction inamovible (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Voir Procédures pour le Comité, Section 8 ; Règle locale type F-23 (Le Comité peut adopter une Règle locale définissant certaines obstructions comme des obstructions inamovibles temporaires pour lesquelles des procédures de dégagement spécifiques s'appliquent).

 

Interprétation Obstruction/1 - statut des points de peinture et des lignes de peinture

Bien que les objets artificiels soient des obstructions tant qu’ils ne sont pas des éléments de limites ou des éléments partie intégrante, les points et lignes de peinture ne sont pas des obstructions.

Parfois des points ou des lignes de peinture sont utilisées à des fins autres que le marquage du parcours (par Ex. en indiquant l’avant et l’arrière du green). De tels points et de telles lignes ne sont pas des conditions anormales du parcours à moins que le Comité ne les ait déclarés terrain en réparation (Voir procédures pour le Comité; Règle Locale Type F-21).

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Comité

La personne ou le groupe de personnes responsable de la compétition ou du parcours.

Voir Procédures pour le Comité, Section 1 (expliquant le rôle du Comité).

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Animal

Tout élément vivant du règne animal (autre que les humains), à savoir les mammifères, les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et les invertébrés (par ex. les vers, les insectes, les araignées et les crustacés).

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Eau temporaire

Toute accumulation temporaire d'eau à la surface du sol (comme des flaques provenant de la pluie ou d'irrigation ou d'un débordement d'une étendue d'eau) qui :

  • N'est pas dans une zone à pénalité, et
  • Est visible avant que le joueur ne prenne son stance ou après qu'il l'a pris (sans appuyer excessivement avec ses pieds).

Il ne suffit pas que le sol soit simplement humide, boueux ou mou ou que l'eau soit momentanément visible lorsque le joueur marche sur le sol ; une accumulation d'eau doit rester présente avant que le stance ne soit pris ou après.

Cas spéciaux :

  • La rosée et le givre ne sont pas de l'eau temporaire.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont, au choix du joueur, soit des détritus, soit, lorsqu'elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • La glace manufacturée est une obstruction.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Obstruction

Tout objet artificiel, sauf les éléments partie intégrante et les éléments de limites.

Exemples d'obstructions :

  • Les routes et les chemins ayant une surface artificielle y compris leurs bordures artificielles.
  • Les bâtiments et les abris pour la pluie.
  • Les têtes d'arroseur, les drains et les boîtes d'irrigation ou les boîtiers de commande.
  • Les piquets, les murs, les barrières et les clôtures (mais pas quand ils sont des éléments de limites qui définissent ou indiquent la lisière du parcours).
  • Les voiturettes de golf, les tondeuses, les voitures et autres véhicules.
  • Les conteneurs à déchets, les panneaux indicateurs et les bancs.
  • L'équipement du joueur, les drapeaux et les râteaux.

Une obstruction est soit une obstruction amovible, soit une obstruction inamovible. Si une partie d'une obstruction inamovible (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Voir Procédures pour le Comité, Section 8 ; Règle locale type F-23 (Le Comité peut adopter une Règle locale définissant certaines obstructions comme des obstructions inamovibles temporaires pour lesquelles des procédures de dégagement spécifiques s'appliquent).

 

Interprétation Obstruction/1 - statut des points de peinture et des lignes de peinture

Bien que les objets artificiels soient des obstructions tant qu’ils ne sont pas des éléments de limites ou des éléments partie intégrante, les points et lignes de peinture ne sont pas des obstructions.

Parfois des points ou des lignes de peinture sont utilisées à des fins autres que le marquage du parcours (par Ex. en indiquant l’avant et l’arrière du green). De tels points et de telles lignes ne sont pas des conditions anormales du parcours à moins que le Comité ne les ait déclarés terrain en réparation (Voir procédures pour le Comité; Règle Locale Type F-21).

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Zone de dégagement

La zone dans laquelle un joueur doit dropper une balle en se dégageant selon une Règle. Chaque Règle de dégagement exige que le joueur utilise une zone de dégagement spécifique dont la taille et l'emplacement sont basés sur les trois facteurs suivants :

  • Le point de référence : le point à partir duquel la dimension de la zone de dégagement est mesurée.
  • La dimension de la zone de dégagement mesurée à partir du point de référence : la zone de dégagement est soit une, soit deux longueurs de club à partir du point de référence, mais avec certaines limites :
  • Les limites de l'emplacement de la zone de dégagement : l'emplacement de la zone de dégagement peut être limité d'une ou plusieurs façons, de sorte que, par exemple :
    • Cet emplacement ne soit que dans certaines zones du parcours spécifiquement définies, par ex. seulement dans la zone générale, ou pas dans un bunker ni dans une zone à pénalité,
    • Cet emplacement ne soit pas plus près du trou que le point de référence ou qu'il doive être à l'extérieur d'une zone à pénalité ou d'un bunker d'où le dégagement est pris, ou
    • Cet emplacement se situe à un endroit où il n'y a plus d'interférence (telle que définie dans la Règle particulière) de la condition pour laquelle le dégagement est pris.

En utilisant les longueurs de club pour déterminer la taille d'une zone de dégagement, le joueur peut mesurer directement à travers un fossé, un trou ou un élément similaire, et directement à travers un objet (comme un arbre, une clôture, un mur,un tunnel, un drain ou une tête d'arroseur) mais il n'est pas autorisé à mesurer à travers un sol qui est naturellement en pente montante ou descendante.

Voir Procédures pour le Comité, Section 2I (le Comité peut choisir d'autoriser ou d'exiger l'utilisation par le joueur d'une dropping zone en tant que zone de dégagement).


Clarification - Déterminer si la balle repose ou non dans la zone de dégagement.

Lorsqu’on cherche à déterminer si une balle est venue reposer à l’intérieur d’une zone de dégagement (par ex. à une ou deux longueurs de club du point de référence selon la Règle appliquée), la balle est dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle se trouve à l’intérieur de la mesure d’une ou deux longueurs de club. Cependant une balle n’est pas dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle est plus proche du trou que le point de référence ou si la condition à l’origine du dégagement gratuit interfère avec n’importe quelle partie de la balle.
(Clarification de décembre 2018)

Point le plus proche de dégagement complet

C'est le point de référence pour se dégager gratuitement d'une condition anormale du parcours (Règle 16.1), d'une situation dangereuse due à un animal (Règle 16.2), d'un mauvais green (Règle 13.1f) ou d'une zone de jeu interdit (Règles 16.1f et 17.1e), ou en se dégageant selon certaines Règles Locales.

C'est le point estimé où reposerait la balle qui est :

  • Le plus près de l'emplacement d'origine de la balle, mais pas plus près du trou que cet emplacement,
  • Dans la zone du parcours requise, et
  • Où la condition n'interfère pas avec le coup que le joueur aurait joué à l'emplacement d'origine de la balle si la condition n'existait pas.

L'estimation de ce point de référence nécessite que le joueur détermine le choix du club, le stance, le swing et la ligne de jeu qu'il aurait utilisés pour ce coup.

Le joueur n'a pas besoin de simuler ce coup en prenant réellement le stance et en exécutant le mouvement avec le club choisi (mais il est recommandé normalement que le joueur le fasse pour faciliter une estimation précise de ce point).

Le point le plus proche de dégagement complet se rapporte uniquement à la condition particulière pour laquelle le dégagement est pris et peut se situer à un endroit où il y a une interférence par quelque chose d'autre :

  • Si le joueur se dégage et que par la suite il a une interférence par une autre condition pour laquelle un dégagement est autorisé, le joueur peut de nouveau se dégager en déterminant un nouveau point le plus proche de dégagement complet pour la nouvelle condition.
  • Le dégagement doit être pris séparément pour chaque condition, sauf que le joueur peut prendre un dégagement des deux conditions en même temps (en déterminant le point le plus proche de dégagement complet des deux conditions) lorsque, ayant déjà pris un dégagement séparément pour chaque condition, il devient raisonnable de conclure que continuer à le faire entraînera une interférence permanente par l'une ou l'autre condition.

 

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/1 - Diagrams Illustrating Nearest Point of Complete Relief

In the diagrams, the term “nearest point of complete relief“ in Rule 16.1 (Abnormal Course Conditions) for relief from interference by ground under repair is illustrated in the case of both a right-handed and a left-handed player.

The nearest point of complete relief must be strictly interpreted. A player is not allowed to choose on which side of the ground under repair the ball will be dropped, unless there are two equidistant nearest points of complete relief. Even if one side of the ground under repair is fairway and the other is bushes, if the nearest point of complete relief is in the bushes, then that is the player's nearest point of complete relief.

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/2 – Player Does Not Follow Recommended Procedure in Determining Nearest Point of Complete Relief

Although there is a recommended procedure for determining the nearest point of complete relief, the Rules do not require a player to determine this point when taking relief under a relevant Rule (such as when taking relief from an abnormal course condition under Rule 16.1b (Relief for Ball in General Area)). If a player does not determine a nearest point of complete relief accurately or identifies an incorrect nearest point of complete relief, the player only gets a penalty if this results in him or her dropping a ball into a relief area that does not satisfy the requirements of the Rule and the ball is then played.

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/3 – Whether Player Has Taken Relief Incorrectly If Condition Still Interferes for Stroke with Club Not Used to Determine Nearest Point of Complete Relief

When a player is taking relief from an abnormal course condition, he or she is taking relief only for interference that he or she had with the club, stance, swing and line of play that would have been used to play the ball from that spot. After the player has taken relief and there is no longer interference for the stroke the player would have made, any further interference is a new situation.

For example, the player's ball lies in heavy rough in the general area approximately 230 yards from the green. The player selects a wedge to make the next stroke and finds that his or her stance touches a line defining an area of ground under repair. The player determines the nearest point of complete relief and drops a ball in the prescribed relief area according to Rule 14.3b(3) (Ball Must Be Dropped in Relief Area) and Rule 16.1 (Relief from Abnormal Course Conditions).

The ball rolls into a good lie within the relief area from where the player believes that the next stroke could be played with a 3-wood. If the player used a wedge for the next stroke there would be no interference from the ground under repair. However, using the 3-wood, the player again touches the line defining the ground under repair with his or her foot. This is a new situation and the player may play the ball as it lies or take relief for the new situation.

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/4 - Player Determines Nearest Point of Complete Relief but Is Physically Unable to Make Intended Stroke

The purpose of determining the nearest point of complete relief is to find a reference point in a location that is as near as possible to where the interfering condition no longer interferes. In determining the nearest point of complete relief, the player is not guaranteed a good or playable lie.

For example, if a player is unable to make a stroke from what appears to be the required relief area as measured from the nearest point of complete relief because either the direction of play is blocked by a tree, or the player is unable to take the backswing for the intended stroke due to a bush, this does not change the fact that the identified point is the nearest point of complete relief.

After the ball is in play, the player must then decide what type of stroke he or she will make. This stroke, which includes the choice of club, may be different than the one that would have been made from the ball's original spot had the condition not been there.

If it is not physically possible to drop the ball in any part of the identified relief area, the player is not allowed relief from the condition.

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/5 - Player Physically Unable to Determine Nearest Point of Complete Relief

If a player is physically unable to determine his or her nearest point of complete relief, it must be estimated, and the relief area is then based on the estimated point.

For example, in taking relief under Rule 16.1, a player is physically unable to determine the nearest point of complete relief because that point is within the trunk of a tree or a boundary fence prevents the player from adopting the required stance.

The player must estimate the nearest point of complete relief and drop a ball in the identified relief area.

If it is not physically possible to drop the ball in the identified relief area, the player is not allowed relief under Rule 16.1.

Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Comité

La personne ou le groupe de personnes responsable de la compétition ou du parcours.

Voir Procédures pour le Comité, Section 1 (expliquant le rôle du Comité).

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Comité

La personne ou le groupe de personnes responsable de la compétition ou du parcours.

Voir Procédures pour le Comité, Section 1 (expliquant le rôle du Comité).

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Hors limites

Toutes les zones situées à l'extérieur de la lisière des limites du parcours telles que définies par le Comité. Toutes les zones à l'intérieur de cette lisière sont dans les limites.

La lisière des limites du parcours s'étend à la fois au-dessus et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout le sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière des limites est dans les limites, que ce soit sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière des limites (comme les marches attachées à une clôture ou un arbre enraciné à l'extérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'intérieur ou inversement), seule la partie de l'objet qui est à l'extérieur de la lisière est hors limites.

La lisière des limites devrait être définie par des éléments de limites ou des lignes :

  • Éléments de limites : lorsqu'elle est définie par des piquets ou une clôture, la lisière des limites est définie par la ligne entre les points côté parcours des piquets ou des poteaux de clôture au niveau du sol (à l'exclusion des supports inclinés), et ces piquets ou poteaux de clôture sont hors limites.
    Lorsqu'elle est définie par d'autres objets tels qu'un mur, ou lorsque le Comité souhaite traiter différemment une clôture de limites, le Comité devrait définir la lisière des limites.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière des limites est le bord côté parcours de la ligne, et la ligne elle-même est hors limites.
    Lorsqu'une ligne au sol définit la lisière des limites, des piquets peuvent être utilisés pour montrer où se situe la lisière des limites, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Les piquets ou lignes de limites devraient être blancs.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Hors limites

Toutes les zones situées à l'extérieur de la lisière des limites du parcours telles que définies par le Comité. Toutes les zones à l'intérieur de cette lisière sont dans les limites.

La lisière des limites du parcours s'étend à la fois au-dessus et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout le sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière des limites est dans les limites, que ce soit sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière des limites (comme les marches attachées à une clôture ou un arbre enraciné à l'extérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'intérieur ou inversement), seule la partie de l'objet qui est à l'extérieur de la lisière est hors limites.

La lisière des limites devrait être définie par des éléments de limites ou des lignes :

  • Éléments de limites : lorsqu'elle est définie par des piquets ou une clôture, la lisière des limites est définie par la ligne entre les points côté parcours des piquets ou des poteaux de clôture au niveau du sol (à l'exclusion des supports inclinés), et ces piquets ou poteaux de clôture sont hors limites.
    Lorsqu'elle est définie par d'autres objets tels qu'un mur, ou lorsque le Comité souhaite traiter différemment une clôture de limites, le Comité devrait définir la lisière des limites.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière des limites est le bord côté parcours de la ligne, et la ligne elle-même est hors limites.
    Lorsqu'une ligne au sol définit la lisière des limites, des piquets peuvent être utilisés pour montrer où se situe la lisière des limites, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Les piquets ou lignes de limites devraient être blancs.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Zone de dégagement

La zone dans laquelle un joueur doit dropper une balle en se dégageant selon une Règle. Chaque Règle de dégagement exige que le joueur utilise une zone de dégagement spécifique dont la taille et l'emplacement sont basés sur les trois facteurs suivants :

  • Le point de référence : le point à partir duquel la dimension de la zone de dégagement est mesurée.
  • La dimension de la zone de dégagement mesurée à partir du point de référence : la zone de dégagement est soit une, soit deux longueurs de club à partir du point de référence, mais avec certaines limites :
  • Les limites de l'emplacement de la zone de dégagement : l'emplacement de la zone de dégagement peut être limité d'une ou plusieurs façons, de sorte que, par exemple :
    • Cet emplacement ne soit que dans certaines zones du parcours spécifiquement définies, par ex. seulement dans la zone générale, ou pas dans un bunker ni dans une zone à pénalité,
    • Cet emplacement ne soit pas plus près du trou que le point de référence ou qu'il doive être à l'extérieur d'une zone à pénalité ou d'un bunker d'où le dégagement est pris, ou
    • Cet emplacement se situe à un endroit où il n'y a plus d'interférence (telle que définie dans la Règle particulière) de la condition pour laquelle le dégagement est pris.

En utilisant les longueurs de club pour déterminer la taille d'une zone de dégagement, le joueur peut mesurer directement à travers un fossé, un trou ou un élément similaire, et directement à travers un objet (comme un arbre, une clôture, un mur,un tunnel, un drain ou une tête d'arroseur) mais il n'est pas autorisé à mesurer à travers un sol qui est naturellement en pente montante ou descendante.

Voir Procédures pour le Comité, Section 2I (le Comité peut choisir d'autoriser ou d'exiger l'utilisation par le joueur d'une dropping zone en tant que zone de dégagement).


Clarification - Déterminer si la balle repose ou non dans la zone de dégagement.

Lorsqu’on cherche à déterminer si une balle est venue reposer à l’intérieur d’une zone de dégagement (par ex. à une ou deux longueurs de club du point de référence selon la Règle appliquée), la balle est dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle se trouve à l’intérieur de la mesure d’une ou deux longueurs de club. Cependant une balle n’est pas dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle est plus proche du trou que le point de référence ou si la condition à l’origine du dégagement gratuit interfère avec n’importe quelle partie de la balle.
(Clarification de décembre 2018)

Point le plus proche de dégagement complet

C'est le point de référence pour se dégager gratuitement d'une condition anormale du parcours (Règle 16.1), d'une situation dangereuse due à un animal (Règle 16.2), d'un mauvais green (Règle 13.1f) ou d'une zone de jeu interdit (Règles 16.1f et 17.1e), ou en se dégageant selon certaines Règles Locales.

C'est le point estimé où reposerait la balle qui est :

  • Le plus près de l'emplacement d'origine de la balle, mais pas plus près du trou que cet emplacement,
  • Dans la zone du parcours requise, et
  • Où la condition n'interfère pas avec le coup que le joueur aurait joué à l'emplacement d'origine de la balle si la condition n'existait pas.

L'estimation de ce point de référence nécessite que le joueur détermine le choix du club, le stance, le swing et la ligne de jeu qu'il aurait utilisés pour ce coup.

Le joueur n'a pas besoin de simuler ce coup en prenant réellement le stance et en exécutant le mouvement avec le club choisi (mais il est recommandé normalement que le joueur le fasse pour faciliter une estimation précise de ce point).

Le point le plus proche de dégagement complet se rapporte uniquement à la condition particulière pour laquelle le dégagement est pris et peut se situer à un endroit où il y a une interférence par quelque chose d'autre :

  • Si le joueur se dégage et que par la suite il a une interférence par une autre condition pour laquelle un dégagement est autorisé, le joueur peut de nouveau se dégager en déterminant un nouveau point le plus proche de dégagement complet pour la nouvelle condition.
  • Le dégagement doit être pris séparément pour chaque condition, sauf que le joueur peut prendre un dégagement des deux conditions en même temps (en déterminant le point le plus proche de dégagement complet des deux conditions) lorsque, ayant déjà pris un dégagement séparément pour chaque condition, il devient raisonnable de conclure que continuer à le faire entraînera une interférence permanente par l'une ou l'autre condition.

 

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/1 - Diagrams Illustrating Nearest Point of Complete Relief

In the diagrams, the term “nearest point of complete relief“ in Rule 16.1 (Abnormal Course Conditions) for relief from interference by ground under repair is illustrated in the case of both a right-handed and a left-handed player.

The nearest point of complete relief must be strictly interpreted. A player is not allowed to choose on which side of the ground under repair the ball will be dropped, unless there are two equidistant nearest points of complete relief. Even if one side of the ground under repair is fairway and the other is bushes, if the nearest point of complete relief is in the bushes, then that is the player's nearest point of complete relief.

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/2 – Player Does Not Follow Recommended Procedure in Determining Nearest Point of Complete Relief

Although there is a recommended procedure for determining the nearest point of complete relief, the Rules do not require a player to determine this point when taking relief under a relevant Rule (such as when taking relief from an abnormal course condition under Rule 16.1b (Relief for Ball in General Area)). If a player does not determine a nearest point of complete relief accurately or identifies an incorrect nearest point of complete relief, the player only gets a penalty if this results in him or her dropping a ball into a relief area that does not satisfy the requirements of the Rule and the ball is then played.

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/3 – Whether Player Has Taken Relief Incorrectly If Condition Still Interferes for Stroke with Club Not Used to Determine Nearest Point of Complete Relief

When a player is taking relief from an abnormal course condition, he or she is taking relief only for interference that he or she had with the club, stance, swing and line of play that would have been used to play the ball from that spot. After the player has taken relief and there is no longer interference for the stroke the player would have made, any further interference is a new situation.

For example, the player's ball lies in heavy rough in the general area approximately 230 yards from the green. The player selects a wedge to make the next stroke and finds that his or her stance touches a line defining an area of ground under repair. The player determines the nearest point of complete relief and drops a ball in the prescribed relief area according to Rule 14.3b(3) (Ball Must Be Dropped in Relief Area) and Rule 16.1 (Relief from Abnormal Course Conditions).

The ball rolls into a good lie within the relief area from where the player believes that the next stroke could be played with a 3-wood. If the player used a wedge for the next stroke there would be no interference from the ground under repair. However, using the 3-wood, the player again touches the line defining the ground under repair with his or her foot. This is a new situation and the player may play the ball as it lies or take relief for the new situation.

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/4 - Player Determines Nearest Point of Complete Relief but Is Physically Unable to Make Intended Stroke

The purpose of determining the nearest point of complete relief is to find a reference point in a location that is as near as possible to where the interfering condition no longer interferes. In determining the nearest point of complete relief, the player is not guaranteed a good or playable lie.

For example, if a player is unable to make a stroke from what appears to be the required relief area as measured from the nearest point of complete relief because either the direction of play is blocked by a tree, or the player is unable to take the backswing for the intended stroke due to a bush, this does not change the fact that the identified point is the nearest point of complete relief.

After the ball is in play, the player must then decide what type of stroke he or she will make. This stroke, which includes the choice of club, may be different than the one that would have been made from the ball's original spot had the condition not been there.

If it is not physically possible to drop the ball in any part of the identified relief area, the player is not allowed relief from the condition.

Interpretation Nearest Point of Complete Relief/5 - Player Physically Unable to Determine Nearest Point of Complete Relief

If a player is physically unable to determine his or her nearest point of complete relief, it must be estimated, and the relief area is then based on the estimated point.

For example, in taking relief under Rule 16.1, a player is physically unable to determine the nearest point of complete relief because that point is within the trunk of a tree or a boundary fence prevents the player from adopting the required stance.

The player must estimate the nearest point of complete relief and drop a ball in the identified relief area.

If it is not physically possible to drop the ball in the identified relief area, the player is not allowed relief under Rule 16.1.

Longueur de club

La longueur du club le plus long parmi les 14 (ou moins) clubs que le joueur possède pendant le tour (comme autorisé par la Règle 4.1b(1)), autre qu'un putter.

Par exemple, si le club le plus long (autre qu'un putter) qu'un joueur possède pendant un tour est un driver de 109,22 cm (43 pouces), une longueur de club est égale à 109,22 cm pour ce joueur et pour ce tour.

Les longueurs de club sont utilisées pour définir la zone de départ du joueur sur chaque trou et pour déterminer la dimension de la zone de dégagement du joueur lorsqu'il se dégage selon une Règle.

 

Interpretation Club-Length/1 - Meaning of “Club-Length“ When Measuring

For the purposes of measuring when determining a relief area, the length of the entire club, starting at the toe of the club and ending at the butt end of the grip is used. However, if the club has a headcover on it or has an attachment to the end of the grip, neither is allowed to be used as part of the club when using it to measure.

Interpretation Club-Length/2 - How to Measure When Longest Club Breaks

If the longest club a player has during a round breaks, that broken club continues to be used for determining the size of his or her relief areas. However, if the longest club breaks and the player is allowed to replace it with another club (Exception to Rule 4.1b(3)) and he or she does so, the broken club is no longer considered his or her longest club.

If the player starts a round with fewer than 14 clubs and decides to add another club that is longer than the clubs he or she started with, the added club is used for measuring so long as it is not a putter.

Clarification -  Signification de “longueur de club“ dans les formules de jeu avec un partenaire

Dans les formules de jeu avec un partenaire, le club le plus long de n’importe quel partenaire autre qu’un putter peut être utilisé pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension d’une zone de dégagement.
(Clarification de décembre 2018)

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an