The R&A - Working for Golf
Les bunkers
Aller à la Section
12.2
12.2a
12.2a/1
12.2b
12.2b(3)/1
12.2b/1
12.2b/2
12.2b/3

Objet de la Règle : La Règle 12 est une Règle particulière pour les bunkers qui sont des zones spécialement préparées dans le but de tester la capacité du joueur à jouer une balle depuis le sable. Pour s'assurer que le joueur est confronté à ce challenge, il y a des restrictions sur la possibilité de toucher le sable avant que le coup ne soit joué et sur l'endroit où un dégagement peut être pris pour une balle reposant dans un bunker.

12.2
Jouer une balle dans un bunker
12.2a
Retirer des détritus et des obstructions amovibles
12.2a/1
Improvement Resulting from Removing Loose Impediment or Movable Obstruction from a Bunker

When removing a loose impediment or a movable obstruction from a bunker, sand is often moved as a result of removing the object, and there is no penalty if this improves conditions affecting the stroke if the actions taken to remove the loose impediment or movable obstruction were reasonable (Rule 8.1b(2)).

For example, a player removes a pine cone near his or her ball and improves the conditions affecting the stroke by dragging the pine cone away in a way that also removes a mound of sand from the area of his or her intended swing.

The player could have used a less intrusive way to remove the pine cone (such as lifting the pine cone straight up without dragging it behind the ball). Because his or her actions are not reasonable in this situation, the player gets a penalty for a breach of Rule 8.1a (Improving the Conditions Affecting the Stroke).

12.2b
Restrictions sur la possibilité de toucher le sable dans un bunker
12.2b(3)/1
Player Is Allowed to Smooth Sand in a Bunker to Care for the Course After Taking Relief Outside the Bunker

Under Rule 12.2b(3), a player may smooth sand in a bunker to care for the course without penalty under Rule 8.1a (Actions That Are Not Allowed) after a ball is played out of that bunker. The term "played out of the bunker" in Rule 12.2b(3) also includes taking relief outside the bunker.

For example, a player decides to take unplayable ball relief outside a bunker for a penalty of two strokes under Rule 19.3b (Back-On-the-Line Relief). Before dropping a ball using the back-on-the-line relief procedure outside the bunker or, after dropping a ball but before making his or her next stroke, the player smooths footprints in the bunker on the line of play. Rule 12.2b(3) applies and there is no penalty.

Provided that the player intended to take relief outside the bunker, there would be no penalty even if the player smoothed the bunker before dropping the ball outside the bunker.

12.2b/1
Rule 12.2b Applies to a Mound of Sand from an Animal Hole in a Bunker

If a player's ball lies in a bunker on or near a mound of sand that is part of an animal hole, the restrictions in Rule 12.2b(1) apply to touching that mound of sand.

However, the player may take relief from the animal hole (which is an abnormal course condition) under Rule 16.1c.

12.2b/2
Whether Player May Probe in Bunker

8.1a/7 confirms that a player may probe anywhere on the course (including in a bunker) without penalty to determine if tree roots, rocks or obstructions might interfere with his or her stroke, as long as the player does not improve the conditions affecting the stroke.

For example, when a player's ball comes to rest near a drain in a bunker, the player may use a tee to probe the sand to determine the extent of the drain and whether it will interfere with his or her stroke.

However, if the purpose of the probing is to test the condition of the sand, the player is in breach of Rule 12.2b(1).

12.2b/3
Rule 12.2 Continues to Apply When Player Has Lifted His or Her Ball from Bunker to Take Relief but Has Not Yet Decided Whether to Take Relief In or Out of Bunker

If a player has lifted the ball from a bunker to take relief under a Rule, but has not yet decided which relief option to use, the restrictions in Rule 12.2b(1) continue to apply.

For example, if a player's tee shot is unplayable in a bunker and he or she is deciding whether to go back to the teeing area to play again under penalty of stroke and distance, take relief in the bunker or take back-on-the-line relief outside the bunker, the player is in breach of Rule 12.2b if he or she deliberately tests the condition of the sand in the bunker or hits the sand with a practice swing.

However, just as Rule 12.2b(1) no longer applies after the player has played a ball and it is outside the bunker, Rule 12.2b(1) does not apply after the player decides to take relief outside the bunker so long as relief is actually taken outside the bunker.

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Trou d'animal

Tout trou creusé dans le sol par un animal, sauf lorsque le trou a été creusé par des animaux qui sont également définis comme des détritus (tels que les vers ou les insectes).

Le terme trou d'animal inclut :

  • Le matériau que l'animal a extrait du trou,
  • Toute piste ou trace marquée conduisant au trou, et
  • Toute zone sur la surface du sol soulevée ou altérée du fait du creusement du trou par l'animal sous le sol.

 

Interpretation Animal Hole/1 - Isolated Animal Footprint or Hoof Mark Is Not Animal Hole

An isolated animal footprint that is not leading into an animal hole is not a hole made by an animal but rather is an irregularity of the surface from which relief without penalty is not allowed. However, when such damage is on the putting green, it may be repaired (Rule 13.1c(2) - Improvements Allowed on Putting Green).

Trou d'animal

Tout trou creusé dans le sol par un animal, sauf lorsque le trou a été creusé par des animaux qui sont également définis comme des détritus (tels que les vers ou les insectes).

Le terme trou d'animal inclut :

  • Le matériau que l'animal a extrait du trou,
  • Toute piste ou trace marquée conduisant au trou, et
  • Toute zone sur la surface du sol soulevée ou altérée du fait du creusement du trou par l'animal sous le sol.

 

Interpretation Animal Hole/1 - Isolated Animal Footprint or Hoof Mark Is Not Animal Hole

An isolated animal footprint that is not leading into an animal hole is not a hole made by an animal but rather is an irregularity of the surface from which relief without penalty is not allowed. However, when such damage is on the putting green, it may be repaired (Rule 13.1c(2) - Improvements Allowed on Putting Green).

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Obstruction

Tout objet artificiel, sauf les éléments partie intégrante et les éléments de limites.

Exemples d'obstructions :

  • Les routes et les chemins ayant une surface artificielle y compris leurs bordures artificielles.
  • Les bâtiments et les abris pour la pluie.
  • Les têtes d'arroseur, les drains et les boîtes d'irrigation ou les boîtiers de commande.
  • Les piquets, les murs, les barrières et les clôtures (mais pas quand ils sont des éléments de limites qui définissent ou indiquent la lisière du parcours).
  • Les voiturettes de golf, les tondeuses, les voitures et autres véhicules.
  • Les conteneurs à déchets, les panneaux indicateurs et les bancs.
  • L'équipement du joueur, les drapeaux et les râteaux.

Une obstruction est soit une obstruction amovible, soit une obstruction inamovible. Si une partie d'une obstruction inamovible (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Voir Procédures pour le Comité, Section 8 ; Règle locale type F-23 (Le Comité peut adopter une Règle locale définissant certaines obstructions comme des obstructions inamovibles temporaires pour lesquelles des procédures de dégagement spécifiques s'appliquent).

 

Interprétation Obstruction/1 - statut des points de peinture et des lignes de peinture

Bien que les objets artificiels soient des obstructions tant qu’ils ne sont pas des éléments de limites ou des éléments partie intégrante, les points et lignes de peinture ne sont pas des obstructions.

Parfois des points ou des lignes de peinture sont utilisées à des fins autres que le marquage du parcours (par Ex. en indiquant l’avant et l’arrière du green). De tels points et de telles lignes ne sont pas des conditions anormales du parcours à moins que le Comité ne les ait déclarés terrain en réparation (Voir procédures pour le Comité; Règle Locale Type F-21).

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Tee

Objet utilisé pour surélever une balle au-dessus du sol pour jouer depuis la zone de départ. Il ne doit pas dépasser 101,6 mm (4 pouces) de longueur et doit être conforme aux Règles sur l'Équipement.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Coup et distance

La procédure et la pénalité encourue lorsqu'un joueur prend un dégagement selon les Règles 17, 18 ou 19 en jouant une balle de l'endroit où le coup précédent a été joué (voir Règle 14.6)

Le terme coup et distance signifie qu'à la fois le joueur :

  • Encourt un coup de pénalité, et
  • Perd le bénéfice de tout gain de distance vers le trou obtenu depuis l'emplacement où son coupprécédent a été joué.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.