The R&A - Working for Golf
Jouer le parcours comme on le trouve
Aller à la Section
8.1
8.1a
8.1a/1
8.1a/2
8.1a/3
8.1a/4
8.1a/5
8.1a/6
8.1a/7
8.1a/8
8.1a/9
8.1b
8.1b/1
8.1b/2
8.1b/3
8.1b/4
8.1b/5
8.1b/6
8.1b/7
8.1d
8.1d(1)/1
8.1d(1)/2
8.1d(2)/1
8.1d(2)/2
8.1d(2)/3
8.2
8.2b
8.2b/1
8.3
8.3
8.3/1

Objet de la Règle : La Règle 8 traite d'un principe fondamental du golf : “jouer le parcours comme vous le trouvez“. Quand la balle du joueur est au repos, celui-ci doit normalement accepter les conditions affectant le coup suivant et ne pas les améliorer avant de jouer la balle. Cependant, un joueur peut entreprendre certaines actions raisonnables même si elles améliorent ces conditions, et il y a des circonstances particulières où ces conditions peuvent être restaurées sans pénalité après qu'elles ont été améliorées ou dégradées.

8.1
Actions du joueur qui améliorent les conditions affectant le coup
8.1a
Actions qui ne sont pas autorisées
8.1a/1
Examples of Actions That Are Likely to Create Potential Advantage

Examples of actions that are likely to improve conditions affecting the stroke (that is, likely to give a player a potential advantage) include when:

  • A player repairs a pitch-mark in the general area or replaces a divot in a divot hole a few yards in front of his or her ball on the line of play before making a stroke that might be affected by the pitch-mark or divot hole (for example, a putt or a low-running chip).
  • A player's ball lies in a greenside bunker, and the player smooths footprints in front of the ball on his or her line of play before playing a short shot intended to be played over the smoothed area (see Rule 12.2b(2) - When Touching Sand Does Not Result in Penalty).
8.1a/2
Examples of Actions Unlikely to Create Potential Advantage

Examples of actions that are unlikely to improve conditions affecting the stroke (that is, unlikely to give a player a potential advantage) include when:

  • Before making a 150-yard approach shot from the general area, a player repairs a small pitch-mark, smooths a footprint in a bunker or replaces a divot in a divot hole on his or her line of play several yards in front of the ball.
  • A player's ball lies in the middle of a long, shallow-faced fairway bunker, and the player smooths footprints several yards in front of the ball and on his or her line of play before playing a long shot over the smoothed area (see Rule 12.2b(2) - When Touching Sand Does Not Result in Penalty).
8.1a/3
Player Who Improves Conditions for Intended Stroke in Breach Even if Different Stroke Is Made

If a player intends to play a ball in a certain way and improves conditions affecting the stroke for that particular stroke, and the penalty cannot be avoided by restoration, the player is in breach of Rule 8.1a whether he or she goes on to play the ball in that way or plays it in a different way that is unaffected by that improvement.

For example, if a player breaks a branch that interferes with his or her area of stance or swing for an intended stroke when a stance could have been taken without breaking the branch, a penalty cannot be avoided by playing the ball in a different direction or by taking relief to a different location where that branch would have had no effect on the stroke. This also applies if a player broke the branch when starting a hole and moved to a different location within the teeing area.

See Rule 8.1c for whether a penalty may be avoided by restoring improved conditions.

8.1a/4
Example of Moving, Bending or Breaking an Immovable Obstruction

Part of a fence that is situated out of bounds (and so is not a boundary object) leans onto the course and the player pushes it back into an upright position. This action breaches Rule 8.1a, which prohibits a player from improving conditions affecting the stroke by moving immovable obstructions. The player gets the general penalty unless the player restores the conditions by returning the fence to its original position before his or her next stroke as permitted by Rule 8.1c (Avoiding Penalty by Restoring Improved Conditions).

In such a situation, although Rule 8.1a prohibits moving, bending or breaking the immovable obstruction, the player has the option to take free relief from interference by the part of the immovable obstruction that is leaning onto the course under Rule 16.1b (Relief from Abnormal Course Conditions).

8.1a/5
Building Stance by Positioning Object Such as Towel Is Not Permitted

The definition of "stance" includes not only where a player places his or her feet to stand, but also where the player's entire body is positioned in preparing for or making a stroke.

For example, a player is in breach of Rule 8.1a for improving the area of intended stance if he or she places a towel or other object on a bush to protect his or her body while making a stroke.

If a player needs to play from his or her knees because the ball is under a tree, and the player places a towel on the ground to avoid getting wet or dirty, the player is building his or her stance. But a player is allowed to wrap a towel around his or her waist or put on rain gear before kneeling to play the shot (see Rule 10.2b(5) - Physical Help and Protection From Elements).

If a player has positioned an object in a way that is not allowed but realizes the mistake before playing the ball, the penalty may be avoided by removing the object before making the stroke, so long as there has been no other improvement to conditions affecting the stroke.

8.1a/6
Altering Surface of Ground to Build Stance Is Not Permitted

A player is allowed to place his or her feet firmly in taking a stance, but is in breach of Rule 8.1a if he or she alters the ground where the stance will be taken if altering the ground improves the area of intended stance.

Examples of altering the ground that are likely to improve conditions affecting the stroke include:

  • Knocking down sand on the side of a bunker with a foot to create a level area to stand on.
  • Excessively digging feet into soft ground to gain a firmer foundation for the stance.

A player is in breach of Rule 8.1a as soon as he or she has improved conditions by altering ground conditions to build a stance and cannot avoid a penalty by attempting to restore the ground conditions to their original state.

The restriction on altering the ground (Rule 8.1a(3)) does not include removing loose impediments or movable obstructions from the area of intended stance, such as removing large amounts of pine needles or leaves from where a player will stand to play the ball.

8.1a/7
Player May Probe Near Ball to Determine if Tree Roots, Rocks or Obstructions Are Below Surface of Ground, but Only if This Does Not Improve Conditions

Rule 8.1a does not prohibit a player from touching the ground within an area covered by conditions affecting the stroke, so long as those conditions are not improved.

For example, without improving any of the conditions affecting the stroke, when the ball lies anywhere on the course, a player may probe the area around the ball with a tee or other object to see whether his or her club might strike a root, rock or obstruction below the surface of the ground when the stroke is made.

However, see 12.2b/2 if the player probes sand in a bunker to test the condition of the sand.

8.1a/8
Altering Surface of Ground in Relief Area Is Not Allowed

Before dropping a ball to take relief, a player must not replace a divot in a divot hole in the relief area or take other actions to alter the ground surface in a way that improves conditions affecting the stroke.

However, this prohibition applies only after the player becomes aware that he or she is required or allowed to drop a ball in that relief area.

For example, if a player plays a ball, replaces the divot and only then realizes that he or she must or may play again from there under penalty of stroke and distance because the ball is out of bounds, is in a penalty area, is unplayable or that a provisional ball should be played, the player is not in breach of Rule 8.1a if that replaced divot is in the relief area.

8.1a/9
When Divot Is Replaced and Must Not Be Removed or Pressed Down

Rule 8.1a(3) prohibits improving conditions affecting the stroke by pressing down, removing or repositioning a divot in a divot hole, which is treated as part of the ground (and not as a loose impediment), even if it is not yet attached or growing.

A divot has been replaced when most of it, with the roots down, is in a divot hole (whether or not the divot is in the same divot hole that it came from).

8.1b
Actions autorisées
8.1b/1
Meaning of “Ground the Club Lightly”

Rule 8.1b allows a player to ground the club lightly directly in front of or behind the ball, even if that improves his or her lie or area of intended swing.

"Ground the club lightly" means allowing the weight of the club to be supported by the grass, soil, sand or other material on or above the ground surface.

But the player gets the penalty under Rule 8.1a if he or she improves the lie or area of intended swing by pressing the club down more than lightly.

See Rule 12.2b(1) (When Touching Sand Results in Penalty) for when a player gets a penalty for touching sand in a bunker.

8.1b/2
Player Allowed to Dig in Firmly with Feet More Than Once in Taking Stance

Rule 8.1b allows a player to place his or her feet firmly in taking a stance, and this may be done more than once in preparing to make a stroke.

For example, a player may enter a bunker without a club, dig in with his or her feet in taking a stance to simulate playing the ball, leave to get a club, and then dig in again with his or her feet and make the stroke.

8.1b/3
Examples of “Fairly Taking a Stance”

Although a player is allowed to play in any direction, he or she is not entitled to a normal stance or swing and must adapt to the situation and use the least intrusive course of action.

Examples of actions that are considered fairly taking a stance and are allowed under Rule 8.1b even if the action results in an improvement include:

  • Backing into a branch or a boundary object when that is the only way to take a stance for the selected stroke, even if this moves the branch or boundary object out of the way or causes it to bend or break.
  • Bending a branch with his or her hands to get under a tree to play a ball when that is the only way to get under the tree to take a stance.

See 8.1b/4 for when a player gets a penalty for doing more than is necessary to take a stance.

8.1b/4
Examples of Not “Fairly Taking a Stance”

Examples of actions that are not considered fairly taking a stance and will result in a penalty under Rule 8.1a if they improve conditions affecting the stroke include:

  • Deliberately moving, bending or breaking branches with a hand, a leg or the body to get them out of the way of the backswing or stroke.
  • Standing on tall grass or weeds in a way that pushes them down and to the side so that they are out of the way of the area of intended stance or swing, when a stance could have been taken without doing so.
  • Hooking one branch on another or braiding two weeds to keep them away from the stance or swing.
  • Using a hand to bend a branch that obscures the view of the ball after taking the stance.
  • Bending an interfering branch in taking a stance when a stance could have been taken without doing so.
8.1b/5
Improving Conditions in Teeing Area Is Limited to Ground

Rule 8.1b(8) allows a player to take actions to improve conditions affecting the stroke in the teeing area. This limited exception to Rule 8.1a is intended to allow a player to only alter physical conditions on the surface of the ground inside the teeing area itself (including removing any natural objects that are growing from there) whether the ball is teed or played from the ground.

This exception does not allow a player to improve conditions affecting the stroke for his or her tee shot by taking actions outside the teeing area, such as breaking tree branches located either outside the teeing area or when they are rooted outside the teeing area but are hanging over the teeing area and may interfere with the area of intended swing.

8.1b/6
Player Smooths Bunker to “Care for the Course” After Playing Out of Bunker

After a ball in a bunker is played and is outside the bunker, Rules 8.1b(9) and 12.2b(3) use care for the course to allow the player to restore the bunker to the condition that it should be in, even if the restoring improves the player's conditions affecting the stroke. This is true even if the player's action is deliberately taken both to care for the course and to improve conditions affecting the stroke.

For example, a player's ball comes to rest in a large bunker near a putting green. Not being able to play towards the hole, he or she plays out backwards towards the teeing area with the ball coming to rest outside the bunker.

In this case, the player may smooth the areas that he or she had altered as a result of playing the ball (including footprints getting to the ball) and may also smooth any other areas in the bunker, whether created by the player or those that were already present when the player arrived to play from the bunker.

8.1b/7
When Damage That Is Partially On and Partially Off Putting Green May Be Repaired

If an individual area of damage is both on and off a putting green, the entire area of damage may be repaired.

For example, if a ball mark is partially on and partially off the edge of the putting green, it is unreasonable to allow a player to repair only the portion of damage on the putting green. Therefore, the entire ball mark (both on and off the putting green) may be repaired.

The same applies to other individual areas of damage, such as animal tracks or hoof marks, or club indentations.

However, if a portion of damage extends off the green and is not identifiable as part of the damage on the green, it may not be repaired if the repair improves the conditions affecting the stroke.

For example, an entire shoe print that starts on the putting green and extends off it may be repaired. However, if one shoe print is on the putting green and another shoe print is off the putting green, only the shoe print on the putting green may be repaired as they are two separate areas of damage.

8.1d
Restaurer des conditions dégradées après que la balle est au repos
8.1d(1)/1
Examples Where Player Is Allowed to Restore Conditions Altered by the Actions of Another Person or Outside Influence

Examples of when restoration is allowed include when:

  • A player's line of play is worsened by a pitch-mark in the general area that was made by a ball played by someone else after the player's ball came to rest.
  • A player's lie or area of intended stance or intended swing is worsened when another player's stroke creates a divot or deposits sand, soil, grass or other material on or around his or her ball.
  • A player's ball in a bunker lies close to another player's ball in the bunker, and that other player's stance or swing in making the stroke worsens one or more of the player's conditions affecting the stroke.

In all such situations, the player is allowed to restore conditions without penalty, but is not required to do so.

8.1d(1)/2
Player Is Entitled to Have Loose Impediments or Movable Obstructions Left Where They Were When Ball Came to Rest

Generally speaking, a player is entitled to the conditions affecting the stroke that he or she had when the ball came to rest. Any player may move loose impediments or movable obstructions (Rules 15.1 and 15.2), but if this worsened conditions affecting the stroke of another player, that player may restore the conditions by replacing the objects under Rule 8.1d.

For example, a player has a downhill putt and picks up loose impediments between his or her ball and the hole but deliberately leaves some behind the hole. Another player removes the loose impediments behind the hole that might have served as a backstop for the player's ball.

Since the player's conditions affecting the stroke have been worsened, he or she is allowed to replace the loose impediments.

8.1d(2)/1
Examples of Conditions Altered by a Natural Object or Natural Forces Where Player Is Not Allowed to Restore Worsened Conditions

Rule 8.1d does not allow a player to restore conditions affecting the stroke that were altered by a natural object or by natural forces (such as wind or water).

Examples of when restoration is not allowed include when:

  • A branch falls from a tree and alters the lie of the player's ball or the area of his or her stance or swing, without causing the ball to move.
  • A signpost or other obstruction falls over or is blown into a position that alters one or more conditions affecting the stroke. See Rule 15.2 (Movable Obstructions) and Rule 16.1 (Abnormal Course Conditions) for what relief might be available from the obstruction.
8.1d(2)/2
Player Is Not Allowed to Restore Conditions Affecting the Stroke When Worsened by Caddie or Another Person at Player’s Request

A player is not allowed to restore conditions affecting the stroke if the conditions are worsened by the player himself or herself.

This also includes when the conditions are worsened by the player's caddie or partner or another person taking an action that is authorized by the player.

Examples of situations where the conditions could not be restored include:

  • The player's caddie or partner walks across a bunker to get a rake and leaves footprints in the sand that worsen the player's line of play, or
  • The player asks another person to remove a gallery control rope and, in removing the rope, a branch that had been held back by the rope is freed and worsens the area of the player's intended swing.
8.1d(2)/3
If Player Enters a Bunker on the Line of Play He or She Must Not Restore Worsened Conditions

Players should be careful when taking actions that might affect the conditions affecting the stroke because worsening these areas means that the player must accept the worsened condition.

For example, a player is taking relief from an abnormal course condition behind a bunker and the dropped ball rolls into the bunker. If the player creates footprints while walking into the bunker to retrieve the ball to drop it again, he or she is not allowed to restore the bunker to its previous condition under Rule 8 because the player was responsible for worsening its condition.

In such a case, the player could use another ball for the second drop (Rule 14.3a) or take additional care when retrieving the original ball to avoid worsening the conditions affecting the stroke.

8.2
Actions délibérées du joueur pour modifier d'autres conditions physiques affectant sa propre balle au repos ou le coup à jouer
8.2b
Actions interdites pour modifier d'autres conditions physiques
8.2b/1
Examples of Player’s Deliberate Actions to Improve Other Physical Conditions Affecting His or Her Own Play

Rule 8.2 applies only to altering physical conditions other than conditions affecting the stroke when the player's ball is at rest on the course or when he or she does not have a ball in play.

Examples of a player's actions listed in Rule 8.1a (Actions Not Allowed to Improve Conditions) that would be a breach of Rule 8.2 if taken to deliberately improve other physical conditions to affect his or her own play (except as expressly allowed in Rules 8.1b or c) include when:

  • A player's ball is just short of the putting green and, although his or her line of play is straight at the hole, the player is concerned his or her ball might come to rest in a nearby bunker. Before making the stroke, the player smooths sand in the bunker to make sure of a good lie if the shot to be played goes into the bunker.
  • A player's ball lies at the top of a steep hill and, because the player is concerned that the wind might blow the ball down the hill away from the hole before he or she is able to play it, the player deliberately presses down the grass at the bottom of the hill in case the ball might come to rest there.
  • Replacing or placing a ball when returning it to play by firmly pressing it into the surface of the ground to help prevent it from being moved by wind or gravity and plays the ball. Since the spot of a ball includes vertical distance, the ball is in a wrong place. As these related acts breach multiple Rules, the player only gets the general penalty. See Rule 1.3c(4) (Applying Penalties to Multiple Breaches).
8.3
Actions délibérées du joueur pour modifier des conditions physiques affectant la balle au repos ou le coup à jouer d'un autre joueur
8.3/1
Both Players Are Penalized if Physical Conditions Are Improved with Other Player’s Knowledge

If a player asks, authorizes or allows another player to deliberately alter physical conditions to improve his or her play:

  • The player acting on the request will get the general penalty under Rule 8.3, and
  • The player who requests, authorizes or allows the improvement will also get the general penalty under either Rule 8.1 (Player's Actions That Improve Conditions Affecting the Stroke) or 8.2 (Player's Deliberate Actions to Alter Other Physical Conditions to Affect the Player's Own Ball at Rest or Stroke to Be Made), whichever applies.

For example, in stroke play, unaware of the Rules, Player A asks Player B to break a branch from a tree that is on Player A's line of play and Player B complies; both players are penalized. Player A gets two penalty strokes for a breach of Rule 8.1 because Player B broke the branch at the request of Player A. Player B gets two penalty strokes for a breach of Rule 8.3.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Déplacée (balle)

Quand une balle au repos a quitté son emplacement d'origine et vient reposer à n'importe quel autre endroit, et que cela peut être vu à l'œil nu (peu importe que quelqu'un ait vu effectivement ou non ce déplacement).

Ceci s'applique que la balle se soit éloignée de son emplacement d'origine vers le haut, vers le bas ou horizontalement dans n'importe quelle direction.

Si la balle oscille seulement et reste sur ou revient à son emplacement d'origine, la balle ne s'est pas déplacée.

 

Interpretation Moved/1 - When Ball Resting on Object Has Moved

For the purpose of deciding whether a ball must be replaced or whether a player gets a penalty, a ball is treated as having moved only if it has moved in relation to a specific part of the larger condition or object it is resting on, unless the entire object the ball is resting on has moved in relation to the ground.

An example of when a ball has not moved includes when:

  • A ball is resting in the fork of a tree branch and the tree branch moves, but the ball's spot in the branch does not change.

Examples of when a ball has moved include when:

  • A ball is resting in a stationary plastic cup and the cup itself moves in relation to the ground because it is being blown by the wind.
  • A ball is resting in or on a stationary motorized cart that starts to move.

Interpretation Moved/2 - Television Evidence Shows Ball at Rest Changed Position but by Amount Not Reasonably Discernible to Naked Eye

When determining whether or not a ball at rest has moved, a player must make that judgment based on all the information reasonably available to him or her at the time, so that he or she can determine whether the ball must be replaced under the Rules. When the player's ball has left its original position and come to rest in another place by an amount that was not reasonably discernible to the naked eye at the time, a player's determination that the ball has not moved is conclusive, even if that determination is later shown to be incorrect through the use of sophisticated technology.

On the other hand, if the Committee determines, based on all of the evidence it has available, that the ball changed its position by an amount that was reasonably discernible to the naked eye at the time, the ball will be determined to have moved even though no-one actually saw it move.

Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Hors limites

Toutes les zones situées à l'extérieur de la lisière des limites du parcours telles que définies par le Comité. Toutes les zones à l'intérieur de cette lisière sont dans les limites.

La lisière des limites du parcours s'étend à la fois au-dessus et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout le sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière des limites est dans les limites, que ce soit sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière des limites (comme les marches attachées à une clôture ou un arbre enraciné à l'extérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'intérieur ou inversement), seule la partie de l'objet qui est à l'extérieur de la lisière est hors limites.

La lisière des limites devrait être définie par des éléments de limites ou des lignes :

  • Éléments de limites : lorsqu'elle est définie par des piquets ou une clôture, la lisière des limites est définie par la ligne entre les points côté parcours des piquets ou des poteaux de clôture au niveau du sol (à l'exclusion des supports inclinés), et ces piquets ou poteaux de clôture sont hors limites.
    Lorsqu'elle est définie par d'autres objets tels qu'un mur, ou lorsque le Comité souhaite traiter différemment une clôture de limites, le Comité devrait définir la lisière des limites.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière des limites est le bord côté parcours de la ligne, et la ligne elle-même est hors limites.
    Lorsqu'une ligne au sol définit la lisière des limites, des piquets peuvent être utilisés pour montrer où se situe la lisière des limites, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Les piquets ou lignes de limites devraient être blancs.

Elément de limites

Objets artificiels définissant ou indiquant les hors limites, tels que les murs, les clôtures, les piquets et les palissades, pour lesquels un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Ceci inclut toute base et tout poteau d'une clôture de limites, mais n'inclut pas :

  • Les renforts inclinés ou les haubans fixés à un mur ou une clôture, ou
  • Toute marche, tout pont ou toute construction similaire utilisés pour franchir le mur ou la clôture.

Les éléments de limites sont considérés comme inamovibles même s'ils sont amovibles ou si une de leurs parties est amovible (voir Règle 8.1a).

Les éléments de limites ne sont ni des obstructions, ni des éléments partie intégrante.

 

Interpretation Boundary Object/1 – Status of Attachments to Boundary Object

Objects that are attached to a boundary object, but are not part of that boundary object, are obstructions and a player may be allowed free relief from them.

If the Committee does not wish to provide free relief from an obstruction attached to a boundary object, it may introduce a Local Rule providing that the obstruction is an integral object, in which case it loses its status as an obstruction and free relief is not allowed.

For example, if angled supports are so close to a boundary fence that leaving the supports as obstructions would essentially give players free relief from the boundary object, the Committee may choose to define the supports to be integral objects.

Interpretation Boundary Object/2 - Status of Gate Attached to Boundary Object

A gate for getting through a boundary wall or fence is not part of the boundary object. Such a gate is an obstruction unless the Committee chooses to define it as an integral object.

Interpretation Boundary Object/3 - Movable Boundary Object or Movable Part of Boundary Object Must Not Be Moved

Boundary objects are treated as immovable, even if part of the object is designed to be movable. To ensure a consistent approach, this applies to all boundary objects.

An example of how a movable boundary object may come into play during a round includes when a boundary stake interferes with a player's stance so he or she pulls the stake out of the ground (a breach of Rule 8.1a), but part of it breaks during removal. If the player realizes the mistake before making the next stroke, he or she may restore the improved conditions by replacing enough of the broken boundary stake to restore the interference to what it was before the stake was removed.

But if the improvement cannot be eliminated (such as when a boundary object has been bent or broken in such a way that the improvement cannot be eliminated), the player cannot avoid penalty.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Obstruction

Tout objet artificiel, sauf les éléments partie intégrante et les éléments de limites.

Exemples d'obstructions :

  • Les routes et les chemins ayant une surface artificielle y compris leurs bordures artificielles.
  • Les bâtiments et les abris pour la pluie.
  • Les têtes d'arroseur, les drains et les boîtes d'irrigation ou les boîtiers de commande.
  • Les piquets, les murs, les barrières et les clôtures (mais pas quand ils sont des éléments de limites qui définissent ou indiquent la lisière du parcours).
  • Les voiturettes de golf, les tondeuses, les voitures et autres véhicules.
  • Les conteneurs à déchets, les panneaux indicateurs et les bancs.
  • L'équipement du joueur, les drapeaux et les râteaux.

Une obstruction est soit une obstruction amovible, soit une obstruction inamovible. Si une partie d'une obstruction inamovible (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Voir Procédures pour le Comité, Section 8 ; Règle locale type F-23 (Le Comité peut adopter une Règle locale définissant certaines obstructions comme des obstructions inamovibles temporaires pour lesquelles des procédures de dégagement spécifiques s'appliquent).

 

Interprétation Obstruction/1 - statut des points de peinture et des lignes de peinture

Bien que les objets artificiels soient des obstructions tant qu’ils ne sont pas des éléments de limites ou des éléments partie intégrante, les points et lignes de peinture ne sont pas des obstructions.

Parfois des points ou des lignes de peinture sont utilisées à des fins autres que le marquage du parcours (par Ex. en indiquant l’avant et l’arrière du green). De tels points et de telles lignes ne sont pas des conditions anormales du parcours à moins que le Comité ne les ait déclarés terrain en réparation (Voir procédures pour le Comité; Règle Locale Type F-21).

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Zone de dégagement

La zone dans laquelle un joueur doit dropper une balle en se dégageant selon une Règle. Chaque Règle de dégagement exige que le joueur utilise une zone de dégagement spécifique dont la taille et l'emplacement sont basés sur les trois facteurs suivants :

  • Le point de référence : le point à partir duquel la dimension de la zone de dégagement est mesurée.
  • La dimension de la zone de dégagement mesurée à partir du point de référence : la zone de dégagement est soit une, soit deux longueurs de club à partir du point de référence, mais avec certaines limites :
  • Les limites de l'emplacement de la zone de dégagement : l'emplacement de la zone de dégagement peut être limité d'une ou plusieurs façons, de sorte que, par exemple :
    • Cet emplacement ne soit que dans certaines zones du parcours spécifiquement définies, par ex. seulement dans la zone générale, ou pas dans un bunker ni dans une zone à pénalité,
    • Cet emplacement ne soit pas plus près du trou que le point de référence ou qu'il doive être à l'extérieur d'une zone à pénalité ou d'un bunker d'où le dégagement est pris, ou
    • Cet emplacement se situe à un endroit où il n'y a plus d'interférence (telle que définie dans la Règle particulière) de la condition pour laquelle le dégagement est pris.

En utilisant les longueurs de club pour déterminer la taille d'une zone de dégagement, le joueur peut mesurer directement à travers un fossé, un trou ou un élément similaire, et directement à travers un objet (comme un arbre, une clôture, un mur,un tunnel, un drain ou une tête d'arroseur) mais il n'est pas autorisé à mesurer à travers un sol qui est naturellement en pente montante ou descendante.

Voir Procédures pour le Comité, Section 2I (le Comité peut choisir d'autoriser ou d'exiger l'utilisation par le joueur d'une dropping zone en tant que zone de dégagement).


Clarification - Déterminer si la balle repose ou non dans la zone de dégagement.

Lorsqu’on cherche à déterminer si une balle est venue reposer à l’intérieur d’une zone de dégagement (par ex. à une ou deux longueurs de club du point de référence selon la Règle appliquée), la balle est dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle se trouve à l’intérieur de la mesure d’une ou deux longueurs de club. Cependant une balle n’est pas dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle est plus proche du trou que le point de référence ou si la condition à l’origine du dégagement gratuit interfère avec n’importe quelle partie de la balle.
(Clarification de décembre 2018)

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Zone de dégagement

La zone dans laquelle un joueur doit dropper une balle en se dégageant selon une Règle. Chaque Règle de dégagement exige que le joueur utilise une zone de dégagement spécifique dont la taille et l'emplacement sont basés sur les trois facteurs suivants :

  • Le point de référence : le point à partir duquel la dimension de la zone de dégagement est mesurée.
  • La dimension de la zone de dégagement mesurée à partir du point de référence : la zone de dégagement est soit une, soit deux longueurs de club à partir du point de référence, mais avec certaines limites :
  • Les limites de l'emplacement de la zone de dégagement : l'emplacement de la zone de dégagement peut être limité d'une ou plusieurs façons, de sorte que, par exemple :
    • Cet emplacement ne soit que dans certaines zones du parcours spécifiquement définies, par ex. seulement dans la zone générale, ou pas dans un bunker ni dans une zone à pénalité,
    • Cet emplacement ne soit pas plus près du trou que le point de référence ou qu'il doive être à l'extérieur d'une zone à pénalité ou d'un bunker d'où le dégagement est pris, ou
    • Cet emplacement se situe à un endroit où il n'y a plus d'interférence (telle que définie dans la Règle particulière) de la condition pour laquelle le dégagement est pris.

En utilisant les longueurs de club pour déterminer la taille d'une zone de dégagement, le joueur peut mesurer directement à travers un fossé, un trou ou un élément similaire, et directement à travers un objet (comme un arbre, une clôture, un mur,un tunnel, un drain ou une tête d'arroseur) mais il n'est pas autorisé à mesurer à travers un sol qui est naturellement en pente montante ou descendante.

Voir Procédures pour le Comité, Section 2I (le Comité peut choisir d'autoriser ou d'exiger l'utilisation par le joueur d'une dropping zone en tant que zone de dégagement).


Clarification - Déterminer si la balle repose ou non dans la zone de dégagement.

Lorsqu’on cherche à déterminer si une balle est venue reposer à l’intérieur d’une zone de dégagement (par ex. à une ou deux longueurs de club du point de référence selon la Règle appliquée), la balle est dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle se trouve à l’intérieur de la mesure d’une ou deux longueurs de club. Cependant une balle n’est pas dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle est plus proche du trou que le point de référence ou si la condition à l’origine du dégagement gratuit interfère avec n’importe quelle partie de la balle.
(Clarification de décembre 2018)

Coup et distance

La procédure et la pénalité encourue lorsqu'un joueur prend un dégagement selon les Règles 17, 18 ou 19 en jouant une balle de l'endroit où le coup précédent a été joué (voir Règle 14.6)

Le terme coup et distance signifie qu'à la fois le joueur :

  • Encourt un coup de pénalité, et
  • Perd le bénéfice de tout gain de distance vers le trou obtenu depuis l'emplacement où son coupprécédent a été joué.
Hors limites

Toutes les zones situées à l'extérieur de la lisière des limites du parcours telles que définies par le Comité. Toutes les zones à l'intérieur de cette lisière sont dans les limites.

La lisière des limites du parcours s'étend à la fois au-dessus et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout le sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière des limites est dans les limites, que ce soit sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière des limites (comme les marches attachées à une clôture ou un arbre enraciné à l'extérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'intérieur ou inversement), seule la partie de l'objet qui est à l'extérieur de la lisière est hors limites.

La lisière des limites devrait être définie par des éléments de limites ou des lignes :

  • Éléments de limites : lorsqu'elle est définie par des piquets ou une clôture, la lisière des limites est définie par la ligne entre les points côté parcours des piquets ou des poteaux de clôture au niveau du sol (à l'exclusion des supports inclinés), et ces piquets ou poteaux de clôture sont hors limites.
    Lorsqu'elle est définie par d'autres objets tels qu'un mur, ou lorsque le Comité souhaite traiter différemment une clôture de limites, le Comité devrait définir la lisière des limites.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière des limites est le bord côté parcours de la ligne, et la ligne elle-même est hors limites.
    Lorsqu'une ligne au sol définit la lisière des limites, des piquets peuvent être utilisés pour montrer où se situe la lisière des limites, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Les piquets ou lignes de limites devraient être blancs.

Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Balle provisoire

Une autre balle jouée dans le cas où la balle qui vient d'être jouée par le joueur peut être :

  • Hors limites, ou
  • Perdue à l'extérieur d'une zone à pénalité.

Une balle provisoire n'est pas la balle en jeu du joueur, à moins qu'elle ne devienne la balle en jeu selon la Règle 18.3c.

Zone de dégagement

La zone dans laquelle un joueur doit dropper une balle en se dégageant selon une Règle. Chaque Règle de dégagement exige que le joueur utilise une zone de dégagement spécifique dont la taille et l'emplacement sont basés sur les trois facteurs suivants :

  • Le point de référence : le point à partir duquel la dimension de la zone de dégagement est mesurée.
  • La dimension de la zone de dégagement mesurée à partir du point de référence : la zone de dégagement est soit une, soit deux longueurs de club à partir du point de référence, mais avec certaines limites :
  • Les limites de l'emplacement de la zone de dégagement : l'emplacement de la zone de dégagement peut être limité d'une ou plusieurs façons, de sorte que, par exemple :
    • Cet emplacement ne soit que dans certaines zones du parcours spécifiquement définies, par ex. seulement dans la zone générale, ou pas dans un bunker ni dans une zone à pénalité,
    • Cet emplacement ne soit pas plus près du trou que le point de référence ou qu'il doive être à l'extérieur d'une zone à pénalité ou d'un bunker d'où le dégagement est pris, ou
    • Cet emplacement se situe à un endroit où il n'y a plus d'interférence (telle que définie dans la Règle particulière) de la condition pour laquelle le dégagement est pris.

En utilisant les longueurs de club pour déterminer la taille d'une zone de dégagement, le joueur peut mesurer directement à travers un fossé, un trou ou un élément similaire, et directement à travers un objet (comme un arbre, une clôture, un mur,un tunnel, un drain ou une tête d'arroseur) mais il n'est pas autorisé à mesurer à travers un sol qui est naturellement en pente montante ou descendante.

Voir Procédures pour le Comité, Section 2I (le Comité peut choisir d'autoriser ou d'exiger l'utilisation par le joueur d'une dropping zone en tant que zone de dégagement).


Clarification - Déterminer si la balle repose ou non dans la zone de dégagement.

Lorsqu’on cherche à déterminer si une balle est venue reposer à l’intérieur d’une zone de dégagement (par ex. à une ou deux longueurs de club du point de référence selon la Règle appliquée), la balle est dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle se trouve à l’intérieur de la mesure d’une ou deux longueurs de club. Cependant une balle n’est pas dans la zone de dégagement si n’importe quelle partie de cette balle est plus proche du trou que le point de référence ou si la condition à l’origine du dégagement gratuit interfère avec n’importe quelle partie de la balle.
(Clarification de décembre 2018)

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Lie

L'emplacement où une balle est au repos et tout élément naturel poussant ou fixé,toute obstruction inamovible, tout élément partie intégrante, ou tout élément de limites touchant la balle ou juste à côté.

Les détritus et les obstructions amovibles ne font pas partie du lie d'une balle.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Lie

L'emplacement où une balle est au repos et tout élément naturel poussant ou fixé,toute obstruction inamovible, tout élément partie intégrante, ou tout élément de limites touchant la balle ou juste à côté.

Les détritus et les obstructions amovibles ne font pas partie du lie d'une balle.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Elément de limites

Objets artificiels définissant ou indiquant les hors limites, tels que les murs, les clôtures, les piquets et les palissades, pour lesquels un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Ceci inclut toute base et tout poteau d'une clôture de limites, mais n'inclut pas :

  • Les renforts inclinés ou les haubans fixés à un mur ou une clôture, ou
  • Toute marche, tout pont ou toute construction similaire utilisés pour franchir le mur ou la clôture.

Les éléments de limites sont considérés comme inamovibles même s'ils sont amovibles ou si une de leurs parties est amovible (voir Règle 8.1a).

Les éléments de limites ne sont ni des obstructions, ni des éléments partie intégrante.

 

Interpretation Boundary Object/1 – Status of Attachments to Boundary Object

Objects that are attached to a boundary object, but are not part of that boundary object, are obstructions and a player may be allowed free relief from them.

If the Committee does not wish to provide free relief from an obstruction attached to a boundary object, it may introduce a Local Rule providing that the obstruction is an integral object, in which case it loses its status as an obstruction and free relief is not allowed.

For example, if angled supports are so close to a boundary fence that leaving the supports as obstructions would essentially give players free relief from the boundary object, the Committee may choose to define the supports to be integral objects.

Interpretation Boundary Object/2 - Status of Gate Attached to Boundary Object

A gate for getting through a boundary wall or fence is not part of the boundary object. Such a gate is an obstruction unless the Committee chooses to define it as an integral object.

Interpretation Boundary Object/3 - Movable Boundary Object or Movable Part of Boundary Object Must Not Be Moved

Boundary objects are treated as immovable, even if part of the object is designed to be movable. To ensure a consistent approach, this applies to all boundary objects.

An example of how a movable boundary object may come into play during a round includes when a boundary stake interferes with a player's stance so he or she pulls the stake out of the ground (a breach of Rule 8.1a), but part of it breaks during removal. If the player realizes the mistake before making the next stroke, he or she may restore the improved conditions by replacing enough of the broken boundary stake to restore the interference to what it was before the stake was removed.

But if the improvement cannot be eliminated (such as when a boundary object has been bent or broken in such a way that the improvement cannot be eliminated), the player cannot avoid penalty.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Elément de limites

Objets artificiels définissant ou indiquant les hors limites, tels que les murs, les clôtures, les piquets et les palissades, pour lesquels un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Ceci inclut toute base et tout poteau d'une clôture de limites, mais n'inclut pas :

  • Les renforts inclinés ou les haubans fixés à un mur ou une clôture, ou
  • Toute marche, tout pont ou toute construction similaire utilisés pour franchir le mur ou la clôture.

Les éléments de limites sont considérés comme inamovibles même s'ils sont amovibles ou si une de leurs parties est amovible (voir Règle 8.1a).

Les éléments de limites ne sont ni des obstructions, ni des éléments partie intégrante.

 

Interpretation Boundary Object/1 – Status of Attachments to Boundary Object

Objects that are attached to a boundary object, but are not part of that boundary object, are obstructions and a player may be allowed free relief from them.

If the Committee does not wish to provide free relief from an obstruction attached to a boundary object, it may introduce a Local Rule providing that the obstruction is an integral object, in which case it loses its status as an obstruction and free relief is not allowed.

For example, if angled supports are so close to a boundary fence that leaving the supports as obstructions would essentially give players free relief from the boundary object, the Committee may choose to define the supports to be integral objects.

Interpretation Boundary Object/2 - Status of Gate Attached to Boundary Object

A gate for getting through a boundary wall or fence is not part of the boundary object. Such a gate is an obstruction unless the Committee chooses to define it as an integral object.

Interpretation Boundary Object/3 - Movable Boundary Object or Movable Part of Boundary Object Must Not Be Moved

Boundary objects are treated as immovable, even if part of the object is designed to be movable. To ensure a consistent approach, this applies to all boundary objects.

An example of how a movable boundary object may come into play during a round includes when a boundary stake interferes with a player's stance so he or she pulls the stake out of the ground (a breach of Rule 8.1a), but part of it breaks during removal. If the player realizes the mistake before making the next stroke, he or she may restore the improved conditions by replacing enough of the broken boundary stake to restore the interference to what it was before the stake was removed.

But if the improvement cannot be eliminated (such as when a boundary object has been bent or broken in such a way that the improvement cannot be eliminated), the player cannot avoid penalty.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Animal

Tout élément vivant du règne animal (autre que les humains), à savoir les mammifères, les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et les invertébrés (par ex. les vers, les insectes, les araignées et les crustacés).

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Lie

L'emplacement où une balle est au repos et tout élément naturel poussant ou fixé,toute obstruction inamovible, tout élément partie intégrante, ou tout élément de limites touchant la balle ou juste à côté.

Les détritus et les obstructions amovibles ne font pas partie du lie d'une balle.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Forces naturelles

Les effets de la nature tels que le vent, l'eau ou quand quelque chose se passe sans raison apparente du fait des effets de la gravité.

Lie

L'emplacement où une balle est au repos et tout élément naturel poussant ou fixé,toute obstruction inamovible, tout élément partie intégrante, ou tout élément de limites touchant la balle ou juste à côté.

Les détritus et les obstructions amovibles ne font pas partie du lie d'une balle.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Déplacée (balle)

Quand une balle au repos a quitté son emplacement d'origine et vient reposer à n'importe quel autre endroit, et que cela peut être vu à l'œil nu (peu importe que quelqu'un ait vu effectivement ou non ce déplacement).

Ceci s'applique que la balle se soit éloignée de son emplacement d'origine vers le haut, vers le bas ou horizontalement dans n'importe quelle direction.

Si la balle oscille seulement et reste sur ou revient à son emplacement d'origine, la balle ne s'est pas déplacée.

 

Interpretation Moved/1 - When Ball Resting on Object Has Moved

For the purpose of deciding whether a ball must be replaced or whether a player gets a penalty, a ball is treated as having moved only if it has moved in relation to a specific part of the larger condition or object it is resting on, unless the entire object the ball is resting on has moved in relation to the ground.

An example of when a ball has not moved includes when:

  • A ball is resting in the fork of a tree branch and the tree branch moves, but the ball's spot in the branch does not change.

Examples of when a ball has moved include when:

  • A ball is resting in a stationary plastic cup and the cup itself moves in relation to the ground because it is being blown by the wind.
  • A ball is resting in or on a stationary motorized cart that starts to move.

Interpretation Moved/2 - Television Evidence Shows Ball at Rest Changed Position but by Amount Not Reasonably Discernible to Naked Eye

When determining whether or not a ball at rest has moved, a player must make that judgment based on all the information reasonably available to him or her at the time, so that he or she can determine whether the ball must be replaced under the Rules. When the player's ball has left its original position and come to rest in another place by an amount that was not reasonably discernible to the naked eye at the time, a player's determination that the ball has not moved is conclusive, even if that determination is later shown to be incorrect through the use of sophisticated technology.

On the other hand, if the Committee determines, based on all of the evidence it has available, that the ball changed its position by an amount that was reasonably discernible to the naked eye at the time, the ball will be determined to have moved even though no-one actually saw it move.

Obstruction

Tout objet artificiel, sauf les éléments partie intégrante et les éléments de limites.

Exemples d'obstructions :

  • Les routes et les chemins ayant une surface artificielle y compris leurs bordures artificielles.
  • Les bâtiments et les abris pour la pluie.
  • Les têtes d'arroseur, les drains et les boîtes d'irrigation ou les boîtiers de commande.
  • Les piquets, les murs, les barrières et les clôtures (mais pas quand ils sont des éléments de limites qui définissent ou indiquent la lisière du parcours).
  • Les voiturettes de golf, les tondeuses, les voitures et autres véhicules.
  • Les conteneurs à déchets, les panneaux indicateurs et les bancs.
  • L'équipement du joueur, les drapeaux et les râteaux.

Une obstruction est soit une obstruction amovible, soit une obstruction inamovible. Si une partie d'une obstruction inamovible (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Voir Procédures pour le Comité, Section 8 ; Règle locale type F-23 (Le Comité peut adopter une Règle locale définissant certaines obstructions comme des obstructions inamovibles temporaires pour lesquelles des procédures de dégagement spécifiques s'appliquent).

 

Interprétation Obstruction/1 - statut des points de peinture et des lignes de peinture

Bien que les objets artificiels soient des obstructions tant qu’ils ne sont pas des éléments de limites ou des éléments partie intégrante, les points et lignes de peinture ne sont pas des obstructions.

Parfois des points ou des lignes de peinture sont utilisées à des fins autres que le marquage du parcours (par Ex. en indiquant l’avant et l’arrière du green). De tels points et de telles lignes ne sont pas des conditions anormales du parcours à moins que le Comité ne les ait déclarés terrain en réparation (Voir procédures pour le Comité; Règle Locale Type F-21).

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Obstruction

Tout objet artificiel, sauf les éléments partie intégrante et les éléments de limites.

Exemples d'obstructions :

  • Les routes et les chemins ayant une surface artificielle y compris leurs bordures artificielles.
  • Les bâtiments et les abris pour la pluie.
  • Les têtes d'arroseur, les drains et les boîtes d'irrigation ou les boîtiers de commande.
  • Les piquets, les murs, les barrières et les clôtures (mais pas quand ils sont des éléments de limites qui définissent ou indiquent la lisière du parcours).
  • Les voiturettes de golf, les tondeuses, les voitures et autres véhicules.
  • Les conteneurs à déchets, les panneaux indicateurs et les bancs.
  • L'équipement du joueur, les drapeaux et les râteaux.

Une obstruction est soit une obstruction amovible, soit une obstruction inamovible. Si une partie d'une obstruction inamovible (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Voir Procédures pour le Comité, Section 8 ; Règle locale type F-23 (Le Comité peut adopter une Règle locale définissant certaines obstructions comme des obstructions inamovibles temporaires pour lesquelles des procédures de dégagement spécifiques s'appliquent).

 

Interprétation Obstruction/1 - statut des points de peinture et des lignes de peinture

Bien que les objets artificiels soient des obstructions tant qu’ils ne sont pas des éléments de limites ou des éléments partie intégrante, les points et lignes de peinture ne sont pas des obstructions.

Parfois des points ou des lignes de peinture sont utilisées à des fins autres que le marquage du parcours (par Ex. en indiquant l’avant et l’arrière du green). De tels points et de telles lignes ne sont pas des conditions anormales du parcours à moins que le Comité ne les ait déclarés terrain en réparation (Voir procédures pour le Comité; Règle Locale Type F-21).

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Cadet

Quelqu'un qui aide un joueur pendant un tour, y compris de la façon suivante :

  • Porter, transporter ou manipuler les clubs : une personne qui porte, transporte (par ex. avec une voiturette ou un chariot) ou manipule les clubs d'un joueur pendant le jeu est le cadet du joueur, même si elle n'est pas désignée nommément comme cadet par le joueur, sauf quand de telles actions sont faites pour écarter du jeu les clubs, le sac ou le chariot du joueur ou par courtoisie (par ex. en récupérant un club que le joueur a laissé derrière lui).
  • Donner un conseil : le cadet d'un joueur est la seule personne (autre qu'un partenaire ou le cadet d'un partenaire) à qui un joueur peut demander un conseil

Un cadet peut également aider le joueur par d'autres moyens autorisés par les Règles (voir Règle 10.3b).

Partenaire

Un joueur qui concourt avec un autre joueur en tant que camp, soit en match play, soit en stroke play.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Cadet

Quelqu'un qui aide un joueur pendant un tour, y compris de la façon suivante :

  • Porter, transporter ou manipuler les clubs : une personne qui porte, transporte (par ex. avec une voiturette ou un chariot) ou manipule les clubs d'un joueur pendant le jeu est le cadet du joueur, même si elle n'est pas désignée nommément comme cadet par le joueur, sauf quand de telles actions sont faites pour écarter du jeu les clubs, le sac ou le chariot du joueur ou par courtoisie (par ex. en récupérant un club que le joueur a laissé derrière lui).
  • Donner un conseil : le cadet d'un joueur est la seule personne (autre qu'un partenaire ou le cadet d'un partenaire) à qui un joueur peut demander un conseil

Un cadet peut également aider le joueur par d'autres moyens autorisés par les Règles (voir Règle 10.3b).

Partenaire

Un joueur qui concourt avec un autre joueur en tant que camp, soit en match play, soit en stroke play.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

En jeu (balle)

Le statut de la balle d'un joueur lorsqu'elle repose sur le parcours et est utilisée dans le jeu d'un trou :

  • Une balle devient initialement en jeu sur un trou :
    • Lorsque le joueur joue un coup sur la balle de l'intérieur de la zone de départ, ou
    • En match play, lorsque le joueur joue un coup sur la balle de l'extérieur de la zone de départ et que l'adversaire n'annule pas le coup selon la Règle 6.1b.
  • Cette balle reste en jeu jusqu'à ce qu'elle soit entrée, sauf qu'elle n'est plus en jeu :
    • Lorsqu'elle est relevée du parcours,
    • Lorsqu'elle est perdue (même si elle repose sur le parcours) ou repose hors limites, ou
    • Lorsqu'une autre balle lui a été substituée, même si ce n'est pas autorisé par une Règle.

Une balle qui n'est pas en jeu est une mauvaise balle.

Le joueur ne peut pas avoir plus d'une balle en jeu à tout moment. (Voir la Règle 6.3d pour les cas limités où un joueur peut jouer plus d'une balle en même temps sur un trou).

Lorsque les Règles font référence à une balle au repos ou en mouvement, cela signifie une balle qui est en jeu.

Lorsqu'un marque-balle est en place pour marquer l'emplacement d'une balle en jeu :

  • Si la balle n'a pas été relevée, elle est toujours en jeu, et
  • Si la balle a été relevée et replacée, elle est en jeu même si le marque-balle n'a pas été enlevé.
Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Lie

L'emplacement où une balle est au repos et tout élément naturel poussant ou fixé,toute obstruction inamovible, tout élément partie intégrante, ou tout élément de limites touchant la balle ou juste à côté.

Les détritus et les obstructions amovibles ne font pas partie du lie d'une balle.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Trou

Le point d'arrivée sur le green pour le trou joué.

  • Le trou doit avoir 108 mm (4 ¼ pouces) de diamètre et au moins 101,6 mm (4 pouces) de profondeur.
  • Si une gaine est utilisée, son diamètre extérieur ne doit pas dépasser 108 mm (4 ¼ pouces). La gaine doit être enfoncée d'au moins 25,4 mm (1 pouce) au dessous de la surface du green, à moins que la nature du sol impose qu'elle soit plus près de la surface.

Le mot "trou" (lorsqu'il n'est pas utilisé en tant que définition en italique) est utilisé dans les Règles pour désigner la partie du parcours associée à une zone de départ, un green et un trou particuliers. Le jeu d'un trou commence à partir de la zone de départ et finit lorsque la balle est entrée sur le green (ou lorsque les Règles disent autrement que le trou est fini).

 

Replacer

Placer une balle en la posant et la relâchant, avec l'intention qu'elle soit en jeu.

Si le joueur pose une balle sans intention qu'elle soit en jeu, la balle n'a pas été replacée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque fois qu'une Règle exige qu'une balle soit replacée, la Règle concernée identifie un emplacement spécifique où la balle doit être replacée.

 

Interpretation Replace/1 - Ball May Not Be Replaced with a Club

For a ball to be replaced in a right way, it must be set down and let go. This means the player must use his or her hand to put the ball back in play on the spot it was lifted or moved from.

For example, if a player lifts his or her ball from the putting green and sets it aside, the player must not replace the ball by rolling it to the required spot with a club. If he or she does so, the ball is not replaced in the right way and the player gets one penalty stroke under Rule 14.2b(2) (How Ball Must Be Replaced) if the mistake is not corrected before the stroke is made.

Mauvais endroit

Tout endroit sur le parcours autre que celui où le joueur est requis ou autorisé à jouer sa balle selon les Règles.

Exemples de jeu d'un mauvais endroit :

  • Jouer une balle après l'avoir replacée à un mauvais emplacement, ou sans l'avoir replacée lorsque c'est exigé par les Règles.
  • Jouer une balle droppée reposant à l'extérieur de la zone de dégagement requise.
  • Se dégager selon une Règle inapplicable, la balle étant droppée et jouée d'un endroit non autorisé selon les Règles.
  • Jouer une balle d'une zone de jeu interdit ou lorsqu'une zone de jeu interdit interfère avec la zone du stance ou du swing intentionnels du joueur.

Jouer une balle de l'extérieur de la zone de départ en commençant le jeu d'un trou ou en essayant de corriger cette erreur n'est pas jouer d'un mauvais endroit (voir Règle 6.1b).

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Stroke play

Forme de jeu dans laquelle un joueur ou un camp concourt contre tous les autres joueurs ou camps dans la compétition.

In the regular form of stroke play (see Rule 3.3):

  • Le score d'un joueur ou d'un camp pour un tour est le nombre total de coups (à savoir les coups joués et tous les coups de pénalité) nécessaires pour terminer le trou sur chaque trou, et
  • Le vainqueur est le joueur ou le camp qui finit l'ensemble des tours de la compétition avec le nombre le plus faible de coups.

D'autres formes de stroke play  avec des méthodes différentes de calcul sont le Stableford, le Score maximum et le Par / Bogey (voir Règle 21).

Toutes les formes de stroke play peuvent être jouées soit dans des compétitions individuelles (chaque joueur concourant pour son propre compte), soit dans des compétitions impliquant des camps de partenaires (Foursome ou Quatre balles).

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).