The R&A - Working for Golf
Les bunkers
The Rules of Golf
Voir l'édition du joueur
Aller à la Section
12.1
12.2
a
b
12.3
Explorer plus

Règle 11
Règle 13

Objet de la Règle : La Règle 12 est une Règle particulière pour les bunkers qui sont des zones spécialement préparées dans le but de tester la capacité du joueur à jouer une balle depuis le sable. Pour s'assurer que le joueur est confronté à ce challenge, il y a des restrictions sur la possibilité de toucher le sable avant que le coup ne soit joué et sur l'endroit où un dégagement peut être pris pour une balle reposant dans un bunker.

12.1
Balle dans un bunker

Une balle est dans un bunker quand une partie quelconque de la balle :

  • Touche le sable sur le sol à l’intérieur de la lisière du bunker, ou
  • Est à l’intérieur de la lisière du bunker et repose :
    • Sur le sol à un endroit où du sable devrait normalement se trouver (par ex. lorsque le sable a été soufflé ou emporté par l’eau ou le vent), ou
    • Sur ou dans un détritus, une obstruction amovible, une condition anormale du parcours ou un élément partie intégrante qui touchent le sable dans le bunker ou sont sur le sol à un endroit où du sable devrait normalement se trouver.

Si une balle repose sur de la terre, de l’herbe ou sur tout autre élément naturel poussant ou fixé à l’intérieur de la lisière d’un bunker sans toucher de sable, la balle n’est pas dans le bunker.

Si une partie de la balle est à la fois dans un bunker et dans une autre zone du parcours, voir la Règle 2.2c.

12.2
Jouer une balle dans un bunker

Cette Règle s’applique à la fois pendant un tour et pendant que le jeu est interrompu selon la Règle 5.7a.

a
Retirer des détritus et des obstructions amovibles

Avant de jouer une balle dans un bunker, le joueur peut retirer des détritus, selon la Règle 15.1, et des obstructions amovibles, selon la Règle 15.2.

Cela inclut le fait de toucher ou de déplacer de façon raisonnable du sable dans le bunker en entreprenant de telles actions.

b
Restrictions sur la possibilité de toucher le sable dans un bunker

(1) Situations où toucher le sable implique une pénalité. Avant de jouer un coup sur une balle dans un bunker, le joueur ne doit pas :

  • Toucher délibérément le sable dans le bunker avec une main, un club, un râteau ou un autre objet pour tester l'état du sable afin d'obtenir des informations pour le coup suivant, ou
  • Toucher le sable dans le bunker avec un club :
    • Dans la zone juste devant ou derrière la balle (sauf ce qui est autorisé selon la Règle 7.1a en cherchant correctement une balle, ou selon la Règle 12.2a en retirant un détritus ou une obstruction amovible),
    • En faisant un swing d'essai, ou
    • En faisant le backswing pour un coup.

(2) Situations où toucher le sable n'implique pas de pénalité. Sauf dans les situations décrites en (1), cette Règle n'interdit pas à un joueur de toucher le sable dans un bunker de toute autre manière, y compris :

  • En creusant avec les pieds pour prendre un stance pour un swing d'essai ou pour le coup,
  • En aplanissant le bunker pour prendre soin du parcours,
  • En plaçant des clubs, de l'équipement ou d'autres objets dans le bunker, (que ce soit en les jetant ou en les posant),
  • En mesurant, marquant, relevant, replaçant ou entreprenant toute autre action selon une Règle,
  • En s'appuyant sur un club pour se reposer, garder son équilibre ou éviter une chute, ou
  • En frappant le sable de frustration ou de colère.

Mais le joueur encourt la pénalité générale si le fait de toucher le sable améliore les conditions affectant le coup en infraction avec la Règle 8.1a. (Voir aussi les Règles 8.2 et 8.3 pour les restrictions sur l'amélioration ou la dégradation d’autres conditions physiques affectant le jeu).

(3) Aucune restriction après que la balle est sortie du bunker. Après que la balle dans un bunker a été jouée et qu'elle est en dehors du bunker, le joueur peut :

  • Toucher le sable dans le bunker sans pénalité selon la Règle 12.2b(1), et
  • Aplanir le sable dans le bunker pour prendre soin du parcours sans pénalité selon la Règle 8.1b.

Cela est vrai même si la balle repose en dehors du bunker et que :

  • Les Règles exigent du joueur ou lui permettent de prendre un dégagement coup et distance en droppant une balle dans le bunker, ou
  • Le sable dans le bunker est sur la ligne de jeu du joueur pour le coup suivant joué depuis l’extérieur du bunker.

Mais, si la balle jouée du bunker retourne par la suite dans le bunker, ou si le joueur se dégage en droppant une balle dans le bunker, les restrictions des Règles 12.2b(1) et 8.1a s’appliquent à nouveau à la balle en jeu dans le bunker.

Pénalité pour infraction à la Règle 12.2 : pénalité générale.

12.3
Règles particulières de dégagement quand la balle est dans un bunker

Lorsqu'une balle est dans un bunker, des Règles particulières de dégagement peuvent s'appliquer dans les situations suivantes :

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Elément partie intégrante

Un objet artificiel défini par le Comité comme faisant partie du challenge proposé en jouant le parcours et pour lequel un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Les éléments partie intégrante sont considérés comme inamovibles (voir Règle 8.1a). Mais si une partie d'un élément partie intégrante (comme un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Les objets artificiels définis par le Comité comme éléments partie intégrante ne sont ni des obstructions, ni des éléments de limites.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Tour

18 trous, ou moins, joués dans l'ordre établi par le Comité

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Equipement

Tout ce qui est utilisé, porté, tenu ou transporté par vous-même ou votre cadet.

Les objets utilisés pour le soin du parcours, tels que les râteaux, sont de l'équipement uniquement s'ils sont tenus ou transportés par vous-même ou votre cadet.

 

Interpretation Equipment/1 - Status of Items Carried by Someone Else for the Player

Items, other than clubs, that are carried by someone other than a player or his or her caddie are outside influences, even if they belong to the player. However, they are the player's equipment when in the player's or his or her caddie's possession.

For example, if a player asks a spectator to carry his or her umbrella, the umbrella is an outside influence while in the spectator's possession. However, if the spectator hands the umbrella to the player, it is now his or her equipment.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Marquer

Indiquer l'emplacement d'une balle au repos soit :

  • En plaçant un marque-balle juste derrière ou juste à côté de la balle, soit
  • En tenant un club sur le sol juste derrière ou juste à côté de la balle.

Ceci est fait pour indiquer l'emplacement où la balle doit être replacée après avoir été relevée.

Replacer

Placer une balle en la posant et la relâchant, avec l'intention qu'elle soit en jeu.

Si le joueur pose une balle sans intention qu'elle soit en jeu, la balle n'a pas été replacée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque fois qu'une Règle exige qu'une balle soit replacée, la Règle concernée identifie un emplacement spécifique où la balle doit être replacée.

 

Interpretation Replace/1 - Ball May Not Be Replaced with a Club

For a ball to be replaced in a right way, it must be set down and let go. This means the player must use his or her hand to put the ball back in play on the spot it was lifted or moved from.

For example, if a player lifts his or her ball from the putting green and sets it aside, the player must not replace the ball by rolling it to the required spot with a club. If he or she does so, the ball is not replaced in the right way and the player gets one penalty stroke under Rule 14.2b(2) (How Ball Must Be Replaced) if the mistake is not corrected before the stroke is made.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Conditions affectant le coup

Le lie de la balle au repos du joueur, la zone de son stance intentionnel, la zone de son swing intentionnel, sa ligne de jeu et la zone de dégagement dans laquelle le joueur va dropper ou placer une balle.

  •  La “zone du stance intentionnel“ comprend à la fois l'endroit où le joueur placera ses pieds et toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la manière et l'endroit où le corps du joueur est positionné pour la préparation et le jeu du coup prévu.
  • La “zone du swing intentionnel“ comprend toute la zone qui pourrait raisonnablement affecter la montée ou la descente du club ou la fin du swing pour le coup prévu.
  • Chacun des termes lie, ligne de jeu et zone de dégagement possède sa propre définition.
Améliorer

Modifier une ou plusieurs des conditions affectant le coup ou d'autres conditions physiques affectant le jeu de telle sorte que le joueur en tire un avantage potentiel pour le coup.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Coup et distance

La procédure et la pénalité encourue lorsqu'un joueur prend un dégagement selon les Règles 17, 18 ou 19 en jouant une balle de l'endroit où le coup précédent a été joué (voir Règle 14.6)

Le terme coup et distance signifie qu'à la fois le joueur :

  • Encourt un coup de pénalité, et
  • Perd le bénéfice de tout gain de distance vers le trou obtenu depuis l'emplacement où son coupprécédent a été joué.
Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Ligne de jeu

La ligne que le joueur souhaiterait que sa balle suive à la suite d'un coup, y compris la zone sur cette ligne qui est à une distance raisonnable au-dessus du sol et de chaque côté de cette ligne.

La ligne de jeu n'est pas nécessairement une ligne droite entre deux points (par ex : il peut s'agir d'une ligne courbe en fonction de l'endroit où le joueur a l'intention que sa balle aille).

Coup

Le mouvement vers l'avant du club fait pour frapper la balle.

Mais un coup n'a pas été joué si un joueur :

  • Décide pendant la descente du club de ne pas frapper la balle et évite de le faire en arrêtant délibérément la tête du club avant qu'elle n'atteigne la balle ou, s'il est incapable de l'arrêter, en manquant délibérément la balle.
  • Frappe accidentellement la balle en faisant un swing d'entraînement ou en se préparant à jouer un coup

Lorsque les Règles font référence à "jouer une balle", cela signifie la même chose que jouer un coup.

Le score du joueur pour un trou ou un tour correspond à un nombre de "coups" ou de "coups réalisés", obtenu en additionnant le nombre de coups joués et tous les coups de pénalité (voir Règle 3.1c).

 

Interpretation Stroke/1 - Determining If a Stroke Was Made

If a player starts the downswing with a club intending to strike the ball, his or her action counts as a stroke when:

  • The clubhead is deflected or stopped by an outside influence (such as the branch of a tree) whether or not the ball is struck.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, whether or not the ball is struck with the shaft.
  • The clubhead separates from the shaft during the downswing and the player continues the downswing with the shaft alone, with the clubhead falling and striking the ball.

The player's action does not count as a stroke in each of following situations:

  • During the downswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player stops the downswing short of the ball, but the clubhead falls and strikes and moves the ball.
  • During the backswing, a player's clubhead separates from the shaft. The player completes the downswing with the shaft but does not strike the ball.
  • A ball is lodged in a tree branch beyond the reach of a club. If the player moves the ball by striking a lower part of the branch instead of the ball, Rule 9.4 (Ball Lifted or Moved by Player) applies.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Dropper

Tenir la balle et la lâcher de telle sorte qu'elle tombe dans l'air, avec l'intention de mettre la balle en jeu.

Si un joueur lâche une balle sans intention de la mettre en jeu, la balle n'a pas été droppée et n'est pas en jeu (voir Règle 14.4).

Chaque Règle de dégagement identifie une zone de dégagement spécifique où la balle doit être droppée et venir reposer.

En se dégageant, le joueur doit lâcher la balle à hauteur de genou de telle sorte que la balle :

  • Tombe verticalement, sans que le joueur la lance, lui donne de l'effet ou la fasse rouler ou lui imprime tout autre mouvement qui pourrait influer sur l'endroit où la balle viendra reposer, et
  • Ne touche pas une partie quelconque du corps du joueur ni son équipement avant qu'elle ne frappe le sol (voir Règle 14.3b).
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

En jeu (balle)

Le statut de la balle d'un joueur lorsqu'elle repose sur le parcours et est utilisée dans le jeu d'un trou :

  • Une balle devient initialement en jeu sur un trou :
    • Lorsque le joueur joue un coup sur la balle de l'intérieur de la zone de départ, ou
    • En match play, lorsque le joueur joue un coup sur la balle de l'extérieur de la zone de départ et que l'adversaire n'annule pas le coup selon la Règle 6.1b.
  • Cette balle reste en jeu jusqu'à ce qu'elle soit entrée, sauf qu'elle n'est plus en jeu :
    • Lorsqu'elle est relevée du parcours,
    • Lorsqu'elle est perdue (même si elle repose sur le parcours) ou repose hors limites, ou
    • Lorsqu'une autre balle lui a été substituée, même si ce n'est pas autorisé par une Règle.

Une balle qui n'est pas en jeu est une mauvaise balle.

Le joueur ne peut pas avoir plus d'une balle en jeu à tout moment. (Voir la Règle 6.3d pour les cas limités où un joueur peut jouer plus d'une balle en même temps sur un trou).

Lorsque les Règles font référence à une balle au repos ou en mouvement, cela signifie une balle qui est en jeu.

Lorsqu'un marque-balle est en place pour marquer l'emplacement d'une balle en jeu :

  • Si la balle n'a pas été relevée, elle est toujours en jeu, et
  • Si la balle a été relevée et replacée, elle est en jeu même si le marque-balle n'a pas été enlevé.
Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Pénalité générale

Perte du trou en match play ou deux coups de pénalité en stroke play.

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Animal

Tout élément vivant du règne animal (autre que les humains), à savoir les mammifères, les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et les invertébrés (par ex. les vers, les insectes, les araignées et les crustacés).