The R&A - Working for Golf
Le Parcours
The Rules of Golf
Voir l'édition du joueur
Aller à la Section
2.1
2.2
a
b
c
2.3
2.4
Pas d'interprétations pour cette règle
Pas d'interprétations pour cette règle
Explorer plus

Règle 1
Règle 3

Objet de la Règle : la Règle 2 présente les éléments de base que vous devriez connaître à propos du parcours :

  • Il y a cinq zones du parcours spécifiquement définies, et
  • Il y a plusieurs types d’éléments et de conditions spécifiquement définis, qui peuvent interférer avec votre jeu.

Il est important de connaître la zone du parcours où repose votre balle ainsi que le statut de n’importe quel élément ou condition interférant avec le jeu, car ils peuvent souvent affecter vos options pour jouer votre balle ou pour vous dégager.

2.1
Limites du parcours et hors limites

Le Golf se joue sur un parcours dont les limites ont été établies par le Comité. Les zones qui ne sont pas sur le parcours sont hors limites.

2.2
Zones du parcours spécifiquement définies

Il y a cinq zones du parcours.

a
La zone générale

La zone générale comprend la totalité du parcours sauf les quatre zones du parcours particulières décrites dans la Règle 2.2b.

Elle est appelée zone “générale“ parce que :

  • Elle couvre la majeure partie du parcours où la balle du joueur sera jouée le plus souvent jusqu’à ce qu’elle atteigne le green.
  • Elle inclut tous les types de terrains et d’éléments qui poussent, ou sont fixés,se trouvant dans cette zone, tels que le fairway, le rough et les arbres.
b
Les quatre zones particulières

Certaines Règles s’appliquent spécifiquement aux quatre zones du parcours qui ne sont pas dans la zone générale :

  • La zone de départ que le joueur doit utiliser pour commencer le trou qu’il joue (Règle 6.2),
  • Toutes les zones à pénalité (Règle 17),
  • Tous les bunkers (Règle 12), et
  • Le green du trou que le joueur joue (Règle 13).
c
Déterminer la zone du parcours où la balle repose

La zone du parcours où repose la balle d’un joueur a une influence sur les Règles qui s’appliquent en jouant la balle ou en se dégageant.

Une balle est toujours considérée comme reposant dans une seule zone du parcours :

  • Si une balle est à la fois dans la zone générale et dans l'une des quatre zones du parcours particulières, elle est considérée comme reposant dans cette zone du parcours particulière.
  • Si une balle est à la fois dans deux zones du parcours particulières, elle est considérée comme reposant dans la zone particulière qui vient en premier dans l’ordre : zone à pénalité, bunker, green.
2.3
Éléments ou conditions pouvant interférer avec le jeu

Certaines Règles peuvent accorder un dégagement gratuit (dégagement sans pénalité) pour une interférence avec certains éléments ou conditions spécifiquement définis tels que :

  • Les détritus (Règle 15.1),
  • Les obstructions amovibles (Règle 15.2), et
  • Les conditions anormales du parcours, à savoir les trous d’animaux, les terrains en réparation, les obstructions inamovibles et l’eau temporaire (Règle 16.1).

Mais il n’y a pas de dégagement gratuit des éléments de limites ou des éléments partie intégrante qui interférent avec le jeu.

2.4
Zones de jeu interdit

Une zone de jeu interdit est une partie définie comme telle, soit d’une condition anormale du parcours (voir Règle 16.1f), soit d’une zone à pénalité (voir Règle 17.1e), où le jeu n’est pas autorisé.

Le joueur doit se dégager quand :

  • Sa balle repose dans une zone de jeu interdit, ou
  • Une zone de jeu interdit interfère avec la zone de son stance ou de son swing intentionnels en jouant une balle reposant en dehors de la zone de jeu interdit (voir Règles 16.1f et 17.1e).

Voir Procédures pour le Comité, Section 5H(1) (un Code de comportement peut demander au joueur de rester totalement en dehors d’une zone de jeu interdit).

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Comité

La personne ou le groupe de personnes responsable de la compétition ou du parcours.

Voir Procédures pour le Comité, Section 1 (expliquant le rôle du Comité).

Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Hors limites

Toutes les zones situées à l'extérieur de la lisière des limites du parcours telles que définies par le Comité. Toutes les zones à l'intérieur de cette lisière sont dans les limites.

La lisière des limites du parcours s'étend à la fois au-dessus et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout le sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière des limites est dans les limites, que ce soit sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière des limites (comme les marches attachées à une clôture ou un arbre enraciné à l'extérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'intérieur ou inversement), seule la partie de l'objet qui est à l'extérieur de la lisière est hors limites.

La lisière des limites devrait être définie par des éléments de limites ou des lignes :

  • Éléments de limites : lorsqu'elle est définie par des piquets ou une clôture, la lisière des limites est définie par la ligne entre les points côté parcours des piquets ou des poteaux de clôture au niveau du sol (à l'exclusion des supports inclinés), et ces piquets ou poteaux de clôture sont hors limites.
    Lorsqu'elle est définie par d'autres objets tels qu'un mur, ou lorsque le Comité souhaite traiter différemment une clôture de limites, le Comité devrait définir la lisière des limites.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière des limites est le bord côté parcours de la ligne, et la ligne elle-même est hors limites.
    Lorsqu'une ligne au sol définit la lisière des limites, des piquets peuvent être utilisés pour montrer où se situe la lisière des limites, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Les piquets ou lignes de limites devraient être blancs.

Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Parcours

Toute la zone de jeu à l'intérieur de la lisière des limites fixées par le Comité :

  • Toutes les zones à l'intérieur de la lisière des limites sont dans les limites et font partie du parcours.
  • Toutes les zones à l'extérieur de la lisière des limites sont hors limites et ne font pas partie du parcours.
  • La lisière des limites s'étend à la fois vers le haut au-dessus du sol et vers le bas au-dessous du sol.

Le parcours est constitué des cinq zones du parcours spécifiquement définies

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Zone de départ

La zone d'où le joueur doit jouer pour commencer le trou qu'il joue.

La zone de départ est une zone rectangulaire d'une profondeur de deux longueurs de club où :

  • La lisière avant est définie par la ligne entre les points les plus en avant des deux marques de départ positionnées par le Comité, et
  • Les lisières latérales sont définies par les lignes vers l'arrière à partir des points extérieurs des marques de départ.

La zone de départ est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Tous les autres emplacements de départ sur le parcours (que ce soit sur le même trou ou sur un autre trou) font partie de la zone générale.

Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Zone générale

La zone du parcours qui comprend toutes les parties du parcours sauf les quatre autres zones spécifiquement définies : (1) la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue, (2) toutes les zones à pénalité, (3) tous les bunkers, et (4) le green du trou que le joueur joue.

La zone générale inclut :

  • Tous les emplacements de départ sur le parcours autres que la zone de départ, et
  • Tous les mauvais greens
Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Zones du parcours

Les cinq zones spécifiquement définies qui constituent le parcours :

  • La zone générale
  • la zone de départ d'où le joueur doit jouer en commençant le trou qu'il joue,
  • Toutes les zones à pénalité
  • Tous les bunkers, et
  • le green du trou que le joueur joue.
Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Bunker

Une zone de sable spécialement préparée, qui est souvent un creux d'où le gazon ou la terre ont été enlevés.

Ne font pas partie d'un bunker :

  • Une lèvre, un mur ou une face, en lisière de la zone préparée, constitués de terre, d'herbe, de mottes de gazon empilées ou de matériaux artificiels,
  • La terre ou tout élément naturel qui pousse ou est fixé à l'intérieur de la lisière de la zone préparée (par ex. de l'herbe, des buissons ou des arbres),
  • Du sable qui a débordé ou qui se trouve à l'extérieur de la lisière de la zone préparée, et
  • Toutes les autres zones de sable sur le parcours qui ne sont pas à l'intérieur de la lisière d'une zone préparée (comme les déserts et autres zones de sable naturelles ou des zones parfois appelées “waste areas“).

Les bunkers sont l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Un Comité peut définir une zone de sable préparée comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker) ou une zone de sable non préparée comme un bunker.

Quand un bunker est en réparation, le Comité peut définir la totalité du bunker comme un terrain en réparation. Il est alors traité comme une partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas un bunker).

Le mot “sable“ utilisé dans cette Définition et dans la Règle 12 comprend tout matériau semblable au sable utilisé comme matériau de bunker (comme les coquillages broyés), ainsi que toute terre mélangée au sable.

Green

La zone sur le trou que le joueur joue :

  • Qui est spécialement préparée pour le putting, ou
  • Que le Comité a définie comme étant le green (par ex. lorsqu'un green temporaire est utilisé).

Le green d'un trou comprend le trou dans lequel le joueur essaie d'entrer sa balle. Le green est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies. Les greens de tous les autres trous (que le joueur n'est pas en train de jouer) sont des mauvais greens et font partie de la zone générale.

La lisière d'un green est définie par l'endroit où l'on peut voir que la zone spécialement préparée commence (par ex. où l'herbe a été coupée distinctement pour montrer la lisière), sauf si le Comité définit la lisière d'une manière différente (par ex. en utilisant une ligne ou des points).

Si un double green est utilisé pour deux trous différents :

  • La totalité de la zone préparée contenant les deux trous est considérée être le green lors du jeu de chaque trou.

Mais le Comité peut définir une lisière qui divise le double green en deux greens différents, de sorte que lorsqu'un joueur joue l'un des trous, la partie du double green utilisée pour l'autre trou est un mauvais green.

Détritus

Tout élément naturel non attaché tel que :

  • Les pierres, herbes coupées, feuilles, branches et bâtons,
  • Les animaux morts et déchets d'animaux,
  • Les vers, insectes et animaux semblables qui peuvent être enlevés aisément, ainsi que les monticules ou les toiles qu'ils construisent (comme les rejets de vers et les fourmilières), et
  • Les mottes de terre compacte (y compris les carottes d'aération).

De tels éléments naturels ne sont pas détachés si :

  • ils poussent ou sont attachés
  • Ils sont solidement enfoncés dans le sol (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être enlevés aisément), ou
  • ils adhèrent à la balle

Cas spéciaux :

  • Le sable et la terre meuble ne sont pas des détritus.
  • La rosée, le givre et l'eau ne sont pas des détritus.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont au choix du joueur soit des détritus, soit, quand elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • Les toiles d'araignées sont des détritus même si elles sont attachées à un autre élément.

 

Interpretation Loose Impediment/1 - Status of Fruit

Fruit that is detached from its tree or bush is a loose impediment, even if the fruit is from a bush or tree not found on the course.

For example, fruit that has been partially eaten or cut into pieces, and the skin that has been peeled from a piece of fruit are loose impediments. But, when being carried by a player, it is his or her equipment.

Interpretation Loose Impediment/2 - When Loose Impediment Becomes Obstruction

Loose impediments may be transformed into obstructions through the processes of construction or manufacturing.

For example, a log (loose impediment) that has been split and had legs attached has been changed by construction into a bench (obstruction).

Interpretation Loose Impediment/3 - Status of Saliva

Saliva may be treated as either temporary water or a loose impediment, at the option of the player.

Interpretation Loose Impediment/4 - Loose Impediments Used to Surface a Road

Gravel is a loose impediment and a player may remove loose impediments under Rule 15.1a. This right is not affected by the fact that, when a road is covered with gravel, it becomes an artificially surfaced road, making it an immovable obstruction. The same principle applies to roads or paths constructed with stone, crushed shell, wood chips or the like.

In such a situation, the player may:

  • Play the ball as it lies on the obstruction and remove gravel (loose impediment) from the road (Rule 15.1a).
  • Take relief without penalty from the abnormal course condition (immovable obstruction) (Rule 16.1b).

The player may also remove some gravel from the road to determine the possibility of playing the ball as it lies before choosing to take free relief.

Interpretation Loose Impediment/5 - Living Insect Is Never Sticking to a Ball

Although dead insects may be considered to be sticking to a ball, living insects are never considered to be sticking to a ball, whether they are stationary or moving. Therefore, live insects on a ball are loose impediments.

Obstruction amovible

Une obstruction qui peut être déplacée avec un effort raisonnable et sans endommager l'obstruction ou le parcours.

Si une partie d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante (par ex. un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à ces deux critères, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Mais ceci ne s'applique pas si la partie mobile d'une obstruction inamovible ou d'un élément partie intégrante n'est pas destinée à être déplacée (par ex. une pierre détachée qui fait partie d'un mur de pierre).

Même si une obstruction est amovible, le Comité peut la définir comme étant une obstruction inamovible.

 

Interpretation Movable Obstruction/1 - Abandoned Ball Is a Movable Obstruction

An abandoned ball is a movable obstruction.

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Trou d'animal

Tout trou creusé dans le sol par un animal, sauf lorsque le trou a été creusé par des animaux qui sont également définis comme des détritus (tels que les vers ou les insectes).

Le terme trou d'animal inclut :

  • Le matériau que l'animal a extrait du trou,
  • Toute piste ou trace marquée conduisant au trou, et
  • Toute zone sur la surface du sol soulevée ou altérée du fait du creusement du trou par l'animal sous le sol.

 

Interpretation Animal Hole/1 - Isolated Animal Footprint or Hoof Mark Is Not Animal Hole

An isolated animal footprint that is not leading into an animal hole is not a hole made by an animal but rather is an irregularity of the surface from which relief without penalty is not allowed. However, when such damage is on the putting green, it may be repaired (Rule 13.1c(2) - Improvements Allowed on Putting Green).

Terrain en réparation

Toute partie du parcours que le Comité définit comme étant terrain en réparation (soit en le marquant ou de toute autre façon). Tout terrain en réparation ainsi défini comprend à la fois :

  • Tout le sol à l'intérieur de la lisière de la zone définie, et
  • Toute herbe, buisson, arbre ou autre élément naturel, poussant ou fixé, enraciné dans la zone définie, y compris toute partie de ces éléments qui s'étend au dessus du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie, mais pas toute partie (par ex. une racine d'arbre) qui est attachée au sol ou en-dessous du sol à l'extérieur de la lisière de la zone définie.

Le terrain en réparation inclut également les choses suivantes même si le Comité ne les définit pas comme tel :

  • Tout trou fait par le Comité ou le personnel d'entretien :
    • En préparant le parcours (par ex. un trou d'où un piquet a été enlevé ou un trou sur un green utilisé pour un autre trou, comme dans le cas d'un green double), ou
    • En entretenant le parcours (par ex. un trou fait en enlevant du gazon ou une souche d'arbre, en posant des canalisations, mais à l'exclusion des trous d'aération).
  • Du gazon coupé, des feuilles et tout autre matériau empilé pour être enlevés ultérieurement. Mais :
    • Tous les matériaux naturels qui sont empilés pour être enlevés, sont également des détritus, et
    • Tous les matériaux laissés sur le parcours et qui ne sont pas destinés à être enlevés ne sont pas terrain en réparation, sauf si le Comité les a définis comme tel.
  • Tout habitat animal (comme un nid d'un oiseau) qui se trouve si près de la balle d'un joueur que le coup ou le stance du joueur pourrait l'endommager, sauf lorsque l'habitat a été créé par des animaux définis comme des détritus (par ex. les vers ou les insectes).

La lisière du terrain en réparation devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière du terrain en réparation est définie par la ligne reliant les points à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur du terrain en réparation.
  • Lignes : lorsqu'elle est définie par une ligne de peinture sur le sol, la lisière du terrain en réparation est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans le terrain en réparation.
  • Éléments Physiques : lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (par ex.un parterre de fleurs ou une gazonnière), le Comité devrait dire comment est définie la lisière du terrain en réparation.

Lorsque la lisière du terrain en réparation est définie par des lignes ou des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe le terrain en réparation, mais ils n'ont pas d'autre signification.

 

Interpretation Ground Under Repair/1 - Damage Caused by Committee or Maintenance Staff Is Not Always Ground Under Repair

A hole made by maintenance staff is ground under repair even when not marked as ground under repair. However, not all damage caused by maintenance staff is ground under repair by default.

Examples of damage that is not ground under repair by default include:

  • A rut made by a tractor (but the Committee is justified in declaring a deep rut to be ground under repair).
  • An old hole plug that is sunk below the putting green surface, but see Rule 13.1c (Improvements Allowed on Putting Green).

Interpretation Ground Under Repair/2 - Ball in Tree Rooted in Ground Under Repair Is in Ground Under Repair

If a tree is rooted in ground under repair and a player's ball is in a branch of that tree, the ball is in ground under repair even if the branch extends outside the defined area.

If the player decides to take free relief under Rule 16.1 and the spot on the ground directly under where the ball lies in the tree is outside the ground under repair, the reference point for determining the relief area and taking relief is that spot on the ground.

Interpretation Ground Under Repair/3 - Fallen Tree or Tree Stump Is Not Always Ground Under Repair

A fallen tree or tree stump that the Committee intends to remove, but is not in the process of being removed, is not automatically ground under repair. However, if the tree and the tree stump are in the process of being unearthed or cut up for later removal, they are “material piled for later removal“ and therefore ground under repair.

For example, a tree that has fallen in the general area and is still attached to the stump is not ground under repair. However, a player could request relief from the Committee and the Committee would be justified in declaring the area covered by the fallen tree to be ground under repair.

Obstruction inamovible

Toute obstruction qui :

  • Ne peut pas être déplacée sans effort déraisonnable ou sans endommager l'obstruction ou le parcours, et
  • Sinon, ne correspond pas à la définition d'une obstruction amovible.

Le Comité peut définir toute obstruction comme une obstruction inamovible même si elle correspond à la définition d'une obstruction amovible

 

Interpretation Immovable Obstruction/1 - Turf Around Obstruction Is Not Part of Obstruction

Any turf that is leading to an immovable obstruction or covering an immovable obstruction, is not part of the obstruction.

For example, a water pipe is partly underground and partly above ground. If the pipe that is underground causes the turf to be raised, the raised turf is not part of the immovable obstruction.

Eau temporaire

Toute accumulation temporaire d'eau à la surface du sol (comme des flaques provenant de la pluie ou d'irrigation ou d'un débordement d'une étendue d'eau) qui :

  • N'est pas dans une zone à pénalité, et
  • Est visible avant que le joueur ne prenne son stance ou après qu'il l'a pris (sans appuyer excessivement avec ses pieds).

Il ne suffit pas que le sol soit simplement humide, boueux ou mou ou que l'eau soit momentanément visible lorsque le joueur marche sur le sol ; une accumulation d'eau doit rester présente avant que le stance ne soit pris ou après.

Cas spéciaux :

  • La rosée et le givre ne sont pas de l'eau temporaire.
  • La neige et la glace naturelle (autre que le givre) sont, au choix du joueur, soit des détritus, soit, lorsqu'elles sont sur le sol, de l'eau temporaire.
  • La glace manufacturée est une obstruction.
Elément de limites

Objets artificiels définissant ou indiquant les hors limites, tels que les murs, les clôtures, les piquets et les palissades, pour lesquels un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Ceci inclut toute base et tout poteau d'une clôture de limites, mais n'inclut pas :

  • Les renforts inclinés ou les haubans fixés à un mur ou une clôture, ou
  • Toute marche, tout pont ou toute construction similaire utilisés pour franchir le mur ou la clôture.

Les éléments de limites sont considérés comme inamovibles même s'ils sont amovibles ou si une de leurs parties est amovible (voir Règle 8.1a).

Les éléments de limites ne sont ni des obstructions, ni des éléments partie intégrante.

 

Interpretation Boundary Object/1 – Status of Attachments to Boundary Object

Objects that are attached to a boundary object, but are not part of that boundary object, are obstructions and a player may be allowed free relief from them.

If the Committee does not wish to provide free relief from an obstruction attached to a boundary object, it may introduce a Local Rule providing that the obstruction is an integral object, in which case it loses its status as an obstruction and free relief is not allowed.

For example, if angled supports are so close to a boundary fence that leaving the supports as obstructions would essentially give players free relief from the boundary object, the Committee may choose to define the supports to be integral objects.

Interpretation Boundary Object/2 - Status of Gate Attached to Boundary Object

A gate for getting through a boundary wall or fence is not part of the boundary object. Such a gate is an obstruction unless the Committee chooses to define it as an integral object.

Interpretation Boundary Object/3 - Movable Boundary Object or Movable Part of Boundary Object Must Not Be Moved

Boundary objects are treated as immovable, even if part of the object is designed to be movable. To ensure a consistent approach, this applies to all boundary objects.

An example of how a movable boundary object may come into play during a round includes when a boundary stake interferes with a player's stance so he or she pulls the stake out of the ground (a breach of Rule 8.1a), but part of it breaks during removal. If the player realizes the mistake before making the next stroke, he or she may restore the improved conditions by replacing enough of the broken boundary stake to restore the interference to what it was before the stake was removed.

But if the improvement cannot be eliminated (such as when a boundary object has been bent or broken in such a way that the improvement cannot be eliminated), the player cannot avoid penalty.

Elément partie intégrante

Un objet artificiel défini par le Comité comme faisant partie du challenge proposé en jouant le parcours et pour lequel un dégagement gratuit n'est pas autorisé.

Les éléments partie intégrante sont considérés comme inamovibles (voir Règle 8.1a). Mais si une partie d'un élément partie intégrante (comme un portail ou une porte ou une partie d'un câble attaché) répond à la définition d'une obstruction amovible, cette partie est traitée comme une obstruction amovible.

Les objets artificiels définis par le Comité comme éléments partie intégrante ne sont ni des obstructions, ni des éléments de limites.

Zone de jeu interdit

Une partie du parcours où le Comité a interdit le jeu. Une zone de jeu interdit doit être définie comme une partie soit d'une condition anormale du parcours, soit d'une zone à pénalité.

Le Comité peut utiliser une zone de jeu interdit pour n'importe quelle raison, par ex. pour :

  • Protéger la faune, les habitats des animaux et les zones écologiquement sensibles,
  • Prévenir les dommages causés aux jeunes arbres, aux parterres de fleurs, aux gazonnières, aux zones réensemencées ou autres zones plantées,
  • Protéger les joueurs d'un danger, et
  • Préserver des sites d'intérêt historique ou culturel.

Le Comité devrait définir la lisière d'une zone de jeu interdit avec une ligne ou des piquets, et la ligne ou les piquets (ou la partie supérieure de ces piquets) devraient identifier la zone de jeu interdit d'une manière différente de celle utilisée pour une condition anormale du parcours ou une zone à pénalité ordinaires ne contenant pas de zone de jeu interdit.

 

Interpretation No Play Zone/1 - Status of Growing Things Overhanging a No Play Zone

The status of growing things that overhang a no play zone depends on the type of no play zone. This will matter since the growing things may be part of the no play zone, in which case the player is required to take relief.

For example, if a no play zone has been defined as a penalty area (where the edges extend above and below the ground), any part of a growing object that extends beyond the edges of the no play zone is not part of the no play zone. However, if a no play zone has been defined as ground under repair (which includes all ground inside the defined area and anything growing that extends above the ground and outside the edges), anything overhanging the edge is part of the no play zone.

Condition anormale du parcours

N'importe laquelle des quatre conditions suivantes spécifiquement définies :

  • Trou d'animal
  • Terrain en réparation
  • Obstruction inamovible, ou
  • Eau temporaire
Zone à pénalité

Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d'un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Une zone à pénalité est:

  • Toute étendue d'eau sur le parcours (marquée ou non par le Comité), y compris une mer, un lac, un étang, une rivière, un fossé, un fossé de drainage de surface ou un autre cours d'eau à l'air libre (même s'il ne contient pas d'eau), et
  • Toute autre partie du parcours que le Comité définit comme zone à pénalité

Une zone à pénalité est l'une des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

Il existe deux types différents de zones à pénalité, distinguées par la couleur utilisée pour les marquer :

  • Les zones à pénalité jaunes (marquées avec des lignes jaunes ou des piquets jaunes) offrent au joueur deux options de dégagement (Règle 17.1d(1) et (2)).
  • Les zones à pénalité rouges (marquées avec des lignes rouges ou des piquets rouges) offrent au joueur une option de dégagement latéral supplémentaire (Règle 17.1d(3)), en plus des deux options utilisables pour les zones à pénalité jaunes.

Si la couleur d'une zone à pénalité n'a pas été marquée ou indiquée par le Comité, cette zone est considérée comme une zone à pénalité rouge.

La lisière d'une zone à pénalité s'étend à la fois au-dessus du sol et au-dessous du sol :

  • Cela signifie que tout sol et toute autre chose (comme tout objet naturel ou artificiel) à l'intérieur de la lisière font partie de la zone à pénalité, qu'ils se trouvent sur, au-dessus ou en dessous de la surface du sol.
  • Si un objet est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la lisière (comme un pont au-dessus de la zone à pénalité, ou un arbre enraciné à l'intérieur de la lisière avec des branches s'étendant à l'extérieur de la lisière ou vice versa), seule la partie de l'objet située à l'intérieur de la lisière fait partie de la zone à pénalité.

La lisière d'une zone à pénalité devrait être définie par des piquets, des lignes ou des éléments physiques :

  • Piquets : Lorsqu'elle est définie par des piquets, la lisière de la zone à pénalité est définie par la ligne entre les points les plus à l'extérieur des piquets au niveau du sol, et les piquets sont à l'intérieur de la zone à pénalité.
  • Lignes : Lorsqu'elle est définie par une ligne peinte sur le sol, la lisière de la zone à pénalité est le bord extérieur de la ligne, et la ligne elle-même est dans la zone à pénalité.
  • Éléments physiques : Lorsqu'elle est définie par des éléments physiques (comme une plage ou une zone désertique ou un mur de soutènement), le Comité devrait dire comment est définie la lisière de la zone à pénalité

Lorsque la lisière d'une zone à pénalité est définie par des lignes ou par des éléments physiques, des piquets peuvent être utilisés pour indiquer où se situe la zone à pénalité, mais ils n'ont pas d'autre signification.

Lorsque la lisière d'une étendue d'eau n'est pas définie par le Comité, la lisière de cette zone à pénalité est définie par ses limites naturelles (c'est-à-dire là où le sol s'incline vers le bas pour former la dépression pouvant contenir l'eau).

Si un cours d'eau à l'air libre ne contient habituellement pas d'eau (par ex. un fossé de drainage ou une zone de ruissellement qui est sèche sauf pendant la saison des pluies), le Comité peut définir cette zone comme faisant partie de la zone générale (ce qui signifie que ce n'est pas une zone à pénalité).

Zone de jeu interdit

Une partie du parcours où le Comité a interdit le jeu. Une zone de jeu interdit doit être définie comme une partie soit d'une condition anormale du parcours, soit d'une zone à pénalité.

Le Comité peut utiliser une zone de jeu interdit pour n'importe quelle raison, par ex. pour :

  • Protéger la faune, les habitats des animaux et les zones écologiquement sensibles,
  • Prévenir les dommages causés aux jeunes arbres, aux parterres de fleurs, aux gazonnières, aux zones réensemencées ou autres zones plantées,
  • Protéger les joueurs d'un danger, et
  • Préserver des sites d'intérêt historique ou culturel.

Le Comité devrait définir la lisière d'une zone de jeu interdit avec une ligne ou des piquets, et la ligne ou les piquets (ou la partie supérieure de ces piquets) devraient identifier la zone de jeu interdit d'une manière différente de celle utilisée pour une condition anormale du parcours ou une zone à pénalité ordinaires ne contenant pas de zone de jeu interdit.

 

Interpretation No Play Zone/1 - Status of Growing Things Overhanging a No Play Zone

The status of growing things that overhang a no play zone depends on the type of no play zone. This will matter since the growing things may be part of the no play zone, in which case the player is required to take relief.

For example, if a no play zone has been defined as a penalty area (where the edges extend above and below the ground), any part of a growing object that extends beyond the edges of the no play zone is not part of the no play zone. However, if a no play zone has been defined as ground under repair (which includes all ground inside the defined area and anything growing that extends above the ground and outside the edges), anything overhanging the edge is part of the no play zone.

Zone de jeu interdit

Une partie du parcours où le Comité a interdit le jeu. Une zone de jeu interdit doit être définie comme une partie soit d'une condition anormale du parcours, soit d'une zone à pénalité.

Le Comité peut utiliser une zone de jeu interdit pour n'importe quelle raison, par ex. pour :

  • Protéger la faune, les habitats des animaux et les zones écologiquement sensibles,
  • Prévenir les dommages causés aux jeunes arbres, aux parterres de fleurs, aux gazonnières, aux zones réensemencées ou autres zones plantées,
  • Protéger les joueurs d'un danger, et
  • Préserver des sites d'intérêt historique ou culturel.

Le Comité devrait définir la lisière d'une zone de jeu interdit avec une ligne ou des piquets, et la ligne ou les piquets (ou la partie supérieure de ces piquets) devraient identifier la zone de jeu interdit d'une manière différente de celle utilisée pour une condition anormale du parcours ou une zone à pénalité ordinaires ne contenant pas de zone de jeu interdit.

 

Interpretation No Play Zone/1 - Status of Growing Things Overhanging a No Play Zone

The status of growing things that overhang a no play zone depends on the type of no play zone. This will matter since the growing things may be part of the no play zone, in which case the player is required to take relief.

For example, if a no play zone has been defined as a penalty area (where the edges extend above and below the ground), any part of a growing object that extends beyond the edges of the no play zone is not part of the no play zone. However, if a no play zone has been defined as ground under repair (which includes all ground inside the defined area and anything growing that extends above the ground and outside the edges), anything overhanging the edge is part of the no play zone.

Stance

La position des pieds et du corps d'un joueur lorsqu'il se prépare à jouer et joue un coup.

Zone de jeu interdit

Une partie du parcours où le Comité a interdit le jeu. Une zone de jeu interdit doit être définie comme une partie soit d'une condition anormale du parcours, soit d'une zone à pénalité.

Le Comité peut utiliser une zone de jeu interdit pour n'importe quelle raison, par ex. pour :

  • Protéger la faune, les habitats des animaux et les zones écologiquement sensibles,
  • Prévenir les dommages causés aux jeunes arbres, aux parterres de fleurs, aux gazonnières, aux zones réensemencées ou autres zones plantées,
  • Protéger les joueurs d'un danger, et
  • Préserver des sites d'intérêt historique ou culturel.

Le Comité devrait définir la lisière d'une zone de jeu interdit avec une ligne ou des piquets, et la ligne ou les piquets (ou la partie supérieure de ces piquets) devraient identifier la zone de jeu interdit d'une manière différente de celle utilisée pour une condition anormale du parcours ou une zone à pénalité ordinaires ne contenant pas de zone de jeu interdit.

 

Interpretation No Play Zone/1 - Status of Growing Things Overhanging a No Play Zone

The status of growing things that overhang a no play zone depends on the type of no play zone. This will matter since the growing things may be part of the no play zone, in which case the player is required to take relief.

For example, if a no play zone has been defined as a penalty area (where the edges extend above and below the ground), any part of a growing object that extends beyond the edges of the no play zone is not part of the no play zone. However, if a no play zone has been defined as ground under repair (which includes all ground inside the defined area and anything growing that extends above the ground and outside the edges), anything overhanging the edge is part of the no play zone.

Zone de jeu interdit

Une partie du parcours où le Comité a interdit le jeu. Une zone de jeu interdit doit être définie comme une partie soit d'une condition anormale du parcours, soit d'une zone à pénalité.

Le Comité peut utiliser une zone de jeu interdit pour n'importe quelle raison, par ex. pour :

  • Protéger la faune, les habitats des animaux et les zones écologiquement sensibles,
  • Prévenir les dommages causés aux jeunes arbres, aux parterres de fleurs, aux gazonnières, aux zones réensemencées ou autres zones plantées,
  • Protéger les joueurs d'un danger, et
  • Préserver des sites d'intérêt historique ou culturel.

Le Comité devrait définir la lisière d'une zone de jeu interdit avec une ligne ou des piquets, et la ligne ou les piquets (ou la partie supérieure de ces piquets) devraient identifier la zone de jeu interdit d'une manière différente de celle utilisée pour une condition anormale du parcours ou une zone à pénalité ordinaires ne contenant pas de zone de jeu interdit.

 

Interpretation No Play Zone/1 - Status of Growing Things Overhanging a No Play Zone

The status of growing things that overhang a no play zone depends on the type of no play zone. This will matter since the growing things may be part of the no play zone, in which case the player is required to take relief.

For example, if a no play zone has been defined as a penalty area (where the edges extend above and below the ground), any part of a growing object that extends beyond the edges of the no play zone is not part of the no play zone. However, if a no play zone has been defined as ground under repair (which includes all ground inside the defined area and anything growing that extends above the ground and outside the edges), anything overhanging the edge is part of the no play zone.